Paris : Mohamed Banks Bangoura au cœur d’une réflexion sur les mutations sociétales

0
128

Mercredi 2 octobre 2019, l’amphithéâtre de l’Ecole  Nationale Supérieure des Arts et Métiers (ENSAM) de Paris recevait les membres du Comité 21, le premier réseau multi-acteurs dédié au développement durable, pour la présentation du résultat des travaux menés par le Comité.

Ce résultat formulé dans des documents a été présenté durant trois heures. Selon des membres du Comité, il a fallu six mois de travaux de recherche pour aboutir à ces documents qui se veulent avant-gardistes des prochaines mutations de nos sociétés. L’ancien journaliste  de la télévision nationale guinéenne et chargé de la communication de la délégation de l’Union Européenne (UE) en Guinée, Mohamed Banks Bangoura, pilote le Comité. Il a expliqué que  l’étude a pour objectifs d’offrir aux acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche un éclairage sur les nouveaux besoins en compétences des employeurs. Ce qui devrait les guider dans l’adaptation de leur offre de formation. L’étude a aussi permis à des  organisations de différents secteurs d’activité de partager leurs expériences sur les impacts des mutations sociétales sur leurs métiers.

Dans ses documents, le Comité formule des recommandations au monde de l’enseignement supérieur. Il recommande d’œuvrer pour une plus grande ouverture au monde professionnel et une multiplication des passerelles avec celui-ci. Mais aussi, de  décloisonner les disciplines pour mieux former au développement durable et enfin de renforcer la place des compétences comportementales dites « soft-skills » dans l’enseignement.

Par ailleurs,  l’étude propose deux retours d’expériences d’établissements d’enseignement supérieur qui ont déjà pris les devants sur les questions qu’elle (l’étude) soulève.

Pour Banks Bangoura, la culture et la pratique des études et des rapports doivent être instaurées en Afrique pour une meilleure prise en compte des préoccupations des publics ciblés. Il estime que cette étude est un support qualitatif ou quantitatif qui rend plus efficientes les politiques à mettre en œuvre dans le continent africain qui a besoin de vision.

Après l’amphithéâtre de l’ENSAM, qui a unanimement salué le travail présenté par MOHAMED Banks Bangoura et ses camarades, la présentation du résultat de l’étude va se poursuivre dans différents instituts d’enseignement supérieur de la France.

Nous y reviendrons

Bangaly Steve Toure depuis Paris ( France ) pour Guinéenews.org