Parlement : ce que le ministre chargé des relations avec les institutions a dit sur l’adoption de la LFI 2019

décembre 31, 2018 2:40

« L’adoption de la LFI 2019 permettra au chef de l’Etat et à son gouvernement de travailler pour le bien-être des  Guinéens…»

La deuxième session ordinaire 2018 de l’Assemblée Nationale prend fin ce lundi 31 décembre 2018. La cérémonie de clôture a mobilisé au tour des députés, des diplomates, des membres du gouvernement et de la société civile.

Au cours des trois mois d’intenses travaux, plusieurs textes de lois ont été examinés et adoptés. Notamment la loi de finances initiale (LFI) 2019, le code maritime, le code civil ainsi que le règlement intérieur de l’institution.

Présent à cette cérémonie, le ministre conseiller du président de la République chargé des relations avec les institutions républicaines n’a pas manqué de féliciter les députés pour l’adoption de ces lois. Selon Mohamed Lamine Fofana, l’adoption de la loi de finances initiale 2019 permettra au président de la République et à son gouvernement de travailler pour le bien-être des  Guinéens. Voici un extrait de son discours.

« De l’avis de tous les acteurs concernés, ces différents contacts inter- institutionnelles se sont déroulés à la satisfaction générale de toutes les parties. Cela, grâce à la disponibilité de membres du Gouvernement et de leurs collaborateurs, qui n’ont ménagé aucun effort pour se prêter à vos questions pour apporter tous les renseignements, toutes les informations vous permettant d’adopter ce budget 2019 en toute connaissance de cause.

L’examen attentif de votre part et vos recommandations rationnelles faites ont aidé à la perfection du projet de budget à vous soumis pour un vote utile.

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les honorables députés,

Par ce vote, vous dotez ainsi Monsieur le Président de la République et son Gouvernement d’un outil essentiel à la détermination et à la conduite de sa politique nationale de développement économique et social conformément au Plan National de Développement Economique et Social.

Aussi, pour le déroulement consensuel de cette session malgré quelques difficultés de démarrage, monsieur le Président de la République est d’avance rassuré de pouvoir compter sur l’engagement patriotique de chacune et chacun de vous pour la conduite à terme de votre noble mission de représentation nationale…  il est à signaler qu’en plus de l’adoption de la loi de Finances 2019, votre Assemblée a également adopté plusieurs Lois d’autorisation de ratification d’Accords de Coopération portant sur divers secteurs clefs du développement national dont, entre autres, les importants projets d’électrification de Kaléta et Souapiti, d’infrastructures routières urbaines et nationale des mines.

Il en de même des textes de loi importants dont le Code Maritime ou encore le Code Civil, qui rénovent l’ordonnancement juridique national comportant de lois et ordonnances les plus que dépassés », se réjouit Mohamed Lamine Fofana.