Parlement : le gouvernement présente le projet de loi des finances pour l’année budgétaire 2020

0
292

Les ministres de l’Economie et des Finances, ceux du Budget, du Plan et du développement économique,étaient devant les députés, ce lundi 18 novembre, pour présenter le projet de loi de finances pour l’année budgétaire 2020.

 Conformément aux objectifs de la politique budgétaire contenu dans la lettre de cadrage du Premier ministre et prenant en compte le rythme d’exécution budgétaire projeté à la fin 2019, Ismaël Dioubaté, ministre en charge du budget, a présenté les grandes masses et soldes caractéristiques du projet de budget de l’Etat pour 2020 comme suit : recettes totales : 21 706,2 Mds, soit 15% du PIB; dépenses totales 26 730,7 Mds, soit 18,3% du PIB dont 9 478 Mds en dépenses d’investissement, soit 7% du PIB ; solde e base 922,30 Mds, soit 0,6% du PIB.

 Les dépenses d’investissement représentent 35,5% des dépenses totales de 7% du PIB. Elles sont financées à hauteur de 72,2% sur ressources extérieures et 27,8% sur ressources intérieures. Les ressources extérieures sont composées de dons pour 17,3% et de prêts pour 82,7%.

 La ventilation fonctionnelle des dépenses du projet de loi de finances 2020 indique que les efforts du gouvernement continuent à être axés sur les fonctions Affaires étrangères, Services généraux des administrations publiques, Logements et équipements collectifs, Enseignement, Défense, Protection sociale et Santé, qui absorbent 94,45% du montant total des dépenses projetées pour 2020.

 La fonction « Affaires économiques » représente 30,7% du budget total contre 30,6% en 2019. Les Services généraux des administrations publiques représentent 38,4% du total des dépenses en 2020 contre 21% en 2019. La fonction enseignement passe de 13,1% en 2019 à 15,8% en 2020. La fonction logement et équipements collectifs bénéficie d’une enveloppe de 7,23%. La fonction défense reçoit 4,14% du montant des allocations du budget 2020  contre 4,3% en 2019. Les dépenses de la Santé représentent 8,02% des dépenses projetées pour 2020. La dotation de la fonction de la protection sociale est de 4,52% dans le budget 2020.

 Selon Ismaël Dioubaté, le déficit budgétaire, qui s’établit à 5 024,5 Mds, sera couvert par des ressources de financement à hauteur de 7 363, 4 Mds et des charges de financement à hauteur de 2 337 Mds. Le solde budgétaire de base s’établit à 0,6% du PIB contre 0,9% dans la loi de finances rectificative 2019.