Parlement : le volet recette du budget voté avec plus de 19 mille milliards GNF

0
414

Dix neuf mille milliards trois cent trente deux millions et treize mille francs guinéens  (19.000.332.013.000 GNF), c’est le volet recette du budget de l’Etat voté ce mercredi 21 novembre par la majorité des députés présents à l’Assemblée nationale à l’exception des élus de l’opposition notamment ceux groupe parlementaire Libéraux Démocrates-UFDG.

Interrogé, Alpha ousmane Diallo député de l’UFDG, principal parti de l’opposition affirme qu’une pression fiscale de 13% n’est pas acceptable pour la Guinée. Dans son raisonnement, le député Diallo a rappelé que les pays comme le Sénégal, le Mali et la Côte d’Ivoire ont respecté relativement 20%, 29% et 16,7%.

Pour lui, cette pression fiscale est plus importante s’il y avait une meilleure  gestion des ressources publiques. Mais très malheureusement, a-t-il regretté, il n’y a une déperdition très forte, il y a des mauvais guichets qui perçoivent des paiements alors qu’ils doivent aller au Trésor public. « Prenons le secteur minier, les quantités de bauxites augmentent alors que les recettes baissent. C’est inadmissible », a-t-il condamné.

Pourtant, ce présent budget a connu une réduction relative au train de vie de l’Etat à hauteur de 20%. Selon le ministre du Budget,  Ismaël Dioubaté, c’est une volonté politique affichée par le président de la République, Alpha Condé qui, a-t-il dit, a insisté sur les investissements, sur le développement local. « Le chef de l’Etat Alpha Condé a insisté qu’il veut une croissance inclusive, ce qui a été d’ailleurs traduit dans les actes par le Premier ministre chef du gouvernement, Ibrahima Kassory Fofana,  qui a fait savoir lors de son passage devant les députés à l’Assemblée nationale », a-t-il rappelé.