Parlement : les députés adoptent la loi sur la parité entre hommes et femmes

0
921

Les députés à l’Assemblée nationale ont adopté ce jeudi 2 mai 2019, la proposition de « Loi instituant la parité entre hommes et femmes pour l’accès aux mandats électoraux et aux ». La proposition a été faite par un collectif de plus de 60 députés  dont 26 femmes parlementaires.

Cette loi comporte 8 articles, selon le rapport de la commission Loi, Amadou Diallo. L’article premier,  pose la règle de la parité ; l’article 2 détermine le champ d’application de la loi ; les articles 3, 4 et 5 définissent les mécanismes de mise en œuvre de la parité ; l’article 6 prévoit les sanctions applicables en cas d’inobservation des règles sur la parité, ainsi que les voies de recours disponibles à cet effet ; l’article 7 encourage les partis politiques, coalitions de partis politiques et candidatures indépendantes à mettre en œuvre, à leur niveau la règle de la parité ; alors que l’article 8, concerne les dispositions finales.

Le collectif des députés à l’origine de cette loi soutient que cette proposition a pour objet de corriger la sous-représentation des femmes dans les institutions publiques, totalement ou partiellement électives, en instituant la parité entre hommes et femmes pour l’accès aux mandats électoraux et aux fonctions électives dans ces institutions.

Si lors des élections passées, la loi exigeait la présence de 30% des femmes sur les listes de candidatures, il s’est avéré que les partis politiques ou listes indépendantes ayant respecté cela n’avaient pas obligation de mettre les femmes à des places susceptibles d’être élues. Ce qui fait que sur 114 députés à l’Assemblée nationale, par exemple, il n’y a que 26 députées. Cette situation est désormais corrigée par l’article 3 de la nouvelle loi qui stipule que les listes de candidatures aux élections nationales et locales sont alternativement composées des deux noms des candidats des deux sexes.

En Guinée, les femmes sont nombreuses que les hommes, mais elles restent très loin derrière dans les postes de prise de décisions et dans les fonctions électives. Selon le Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) réalisé en 2014, les femmes  représentent 51,7% de la population guinéenne sur un total de 11 253 183 habitants.