Parlement : les députés adoptent le volet recettes du Budget

0
617

Les députés de l’Assemblée nationale se sont réunis en plénière ce 24 août 2019 pour adopter le volet recettes du projet de loi de finances rectificatives 2019. Cette LFR s’équilibre en recettes et dépenses à un montant de 23 120 269 622 000 GNF.

« L’exécution du budget initial 2019 en fin juin a fait ressortir quelques faiblesses aussi bien dans la mobilisation des ressources que dans l’exécution des dépenses. Afin de maintenir les objectifs et de préserver les équilibres macroéconomiques, le Gouvernement, conformément aux dispositions de loi organique relative aux lois de finances, a élaboré et déposé à notre institution un projet de loi de finances rectificatives (LFR) », a expliqué le vice-président de la commission finances du parlement.

Plusieurs situations ont été à la base de la rectification de la loi de finances initiale. C’est notamment la conclusion en juillet dernier de la 3ème  revue du Programme économique  et financier du Gouvernement soutenu par la Facilité Elargie de Crédits du Fonds monétaire international (FMI) ; la conclusion des négociations avec la Banque mondiale, qui a abouti à un appui budgétaire de 100 millions de dollars US contre 40 millions prévus en loi de finances initiales;  l’aboutissement des négociations avec le Qatar qui a permis de mobiliser,  sous forme d’emprunt non affecté, un montant de 60 millions de dollars US ; l’encaissement du produit de la vente de la licence d’exploitation 4G à la société Orange Guinée pour un montant de 90 millions de dollars US; l’augmentation du prix du carburant à la pompe qui est passé de 9 500 GNF à  10 000 GNF en raison de la hausse du prix des produits pétroliers sur le marché mondial.

Les projections budgétaires révisées, tant au niveau des recettes, des dépenses que du financement du solde, sont bâties sur le maintien d’un taux de croissance économique de 5,9% du PIB, d’un taux d’inflation moyen de 8.9%, d’un taux de pression fiscale de 15.6% ainsi que des réserves de la BCRG à un niveau adéquat de trois mois d’importation.

Seuls les députés du groupe parlementaire RPG Arc-en-ciel et de l’Alliance républicaine ont voté en faveur de ce volet de recettes du projet de loi de finances rectificative. Ceux du groupe parlementaire libéral démocrate ont voté contre, à cause de plusieurs griefs soulevés.