Participation aux législatives : L’UFDG laisse planer le suspense

0
663

Alors que le scrutin du 16 février approche à grands pas, dans le camp de l’Union des forces démocratiques de guinée (Ufdg), on laisse planer le suspense. Rien n’indique à cette allure si le parti prendra part au vote ou non.

Étant parmi les acteurs politiques majeurs du pays depuis 2010, l’Union des forces démocratiques de Guinée (Ufdg) semble particulièrement éprouvée par les  préparatifs des prochaines législatives. A tel point que même la question sur sa participation ou non à ce scrutin ne trouve pas de réponse pour l’instant au sein de l’état-major du principal parti d’opposition.

A l’ufdg, il y a trop d’inconnues encore dans l’équation des élections législatives prévues le 16 février 2020.

Le mystère est encore total autour du sujet. Impossible de savoir si c’est le trop-plein de sollicitations pour les candidatures à la députation ou la crédibilité du scrutin qui pose plus de problème au parti du chef de file de l’opposition.

A propos des candidatures, certaines informations font état de députés qui pourraient être reconduits sur décision des gros bonnets du parti d’un côté. De l’autre, c’est le principe des primaires qui, elles-mêmes tardent à venir. En dépit du fait que le recensement exceptionnel très décrié de 25 jours soit bouclé et la caution soit fixée par la commission électorale nationale indépendante (CENI).

Les primaires qui étaient attendues les 7 et 8 décembre sont remises aux calendes grecques. Même les circulaires sur leur tenue ne sont pas encore sorties. Pendant ce temps, les déclarations de candidature se multiplient dans les médias ou sur les réseaux sociaux.

Joint par Guineenews dans le souci d’avoir un peu plus de lisibilité sur la question, le député Aliou Condé s’est défilé. Dans la courtoisie qu’on lui connaît, le vice-président chargé des questions politiques demande de  « patienter ». Avant d’ajouter que « nous ne sommes pas encore prêts à communiquer sur la question. »

Même la question de savoir si le parti va participer ou pas à ces élections ne trouve pas de réponse.

 « C’est ce que je vous dit. Vous devez patienter pour le savoir. Quand une décision sera prise vous serez informés », laisse-t-il entendre.