Passation entre Youla et Kassory: la sainte pagaille, l’amateurisme des organisateurs

mai 24, 2018 6:53
0

La passation de services entre les Premiers ministres Mamadi Youla et Ibrahima Kassory Fofana qui sont respectivement le PM sortant et celui entrant, s’est déroulée ce jeudi 24 mai dans un contexte marqué par une indescriptible chienlit. Le tout sous une vague de chaleur irrespirable, a-t-on constaté sur l’esplanade de la Primature.

C’est sous une tente non ventilée, refoulant du monde que des cadres, amis, membres de la défunte Guinée Pour Tous (Guinée Pour Tous), ceux du RPG Arc-en-ciel et des ministres sortants, ont assisté à cette cérémonie de passation qui a été particulièrement agitée.

En effet, le tohu-bohu a débuté au niveau de la rentrée où des hommes en uniforme tout excités ont brûlé la politesse à de nombreux invités qui souhaitaient accéder à la salle dans laquelle les cérémonies de passation devaient avoir lieu. Ces invités devaient jouer des coudes et des mains avec des militaires pour pouvoir se tailler une place dans ladite salle. C’était une  scène hallucinante et humiliante à laquelle les invités ont eu droit ce mercredi à leur corps défendant.

Dans la salle de passation surchauffée par cette présence massive, les éventails et dépliants étaient utilisés en lieu et place de ventilateurs. Des diplomates en costume venus pour assister à la cérémonie, suaient à grosses sueurs. Il a fallu éventrer une partie de la tente pour permettre à ce beau monde coincé de souffler.

Malgré les accréditations, les journalistes munis de leurs matériels de travail, ont été aussi renvoyés comme des malpropres. Les organisateurs ont donné l’ordre aux services maintien d’ordre de ne recevoir que des journalistes de  télévision… Ce traitement réservé aux hommes de médias a indigné plus d’un parmi les confrères présents aujourd’hui à cette cérémonie et qui n’ont guère eu la chance d’accéder à la salle en dépit des accréditations de la Cellule du Gouvernement qu’ils avaient dûment remplies la veille.

En tout cas, l’anarchie et la discrimination entre les journalistes accrédités, ont été sans doute l’énorme tâche noire qui a marqué de façon indélébile cette journée de passation de services entre les Premiers ministres Mamady Youla et Ibrahima Kassory Fofana.