Paye Camara : « pourquoi je suis candidat au poste de vice- président du Comité Olympique ? »

0
2303

Le président de la fédération guinéenne de handball, Mamadouba Paye Camara, est candidat au poste de premier vice- président du comité olympique et sportif guinéen. Le congrès se tient en juin.

Dans un entretien qu’il a bien voulu nous accorder, Paye Camara promet qu’il vient aux affaires pour servir le sport guinéen, pas pour se servir. En moins de deux ans, il promet aussi un siège digne de ce nom à son institution et un palais multidisciplinaire.

 

Guinéenews : On s’achemine vers le congrès électif du comité olympique guinéen. Où en est-on ?

Mamadou Paye Camara : Les préparatifs vont bon train. Sauf qu’il y a deux groupes, disons-le honnêtement mais le plus important c’est que tout le monde soutient le président sortant, car il fait l’unanimité. Il s’agit du doyen Naby Camara. Cependant, si l’écrasante majorité souhaite reconduire notre honorable, notre papa à tous, donc le président sortant, tel n’est pas le cas pour son secrétaire général. Il faut nettoyer complètement ce poste.

Guinéenews : Que reprochez-vous à l’actuel secrétariat du comité olympique ? Quels sont vos griefs ?

Mamadou Paye Camara : Le secrétariat général du comité olympique, c’est la cheville ouvrière de l’institution. Tout se fait ici. Cette structure mérite d’être reformée à cause de plusieurs manquements. Il ternit l’image de marque de cette institution. Aujourd’hui, vous ne pouvez pas demander des visas pour les sportifs guinéens au niveau de certaines ambassades. Va-t-on reconduire les mêmes têtes pour subir le même sort ? Personnellement, je ne suis pas d’accord.

Pourquoi certaines ambassades refuseraient-elles des visas à nos sportifs ?

Mamadou Paye Camara : C’est parce que certains sont trempés dans des trafics de visas. On fait voyager des personnes à la place des sportifs. Aujourd’hui, dès que vous déposez un dossier par le secrétariat général du comité olympique, il n’y a pas de visa. Mais pourquoi ? Le problème n’est pas le président mais le secrétariat du comité olympique, c’est le cerveau.

Que faut-il faire à votre avis ?

Mamadou Paye Camara : Il faut changer, en y envoyant des nouvelles têtes, qui ont de la personnalité, de la crédibilité, pour incarner le changement. Tout le monde sait que c’est au niveau du secrétariat général du comité olympique que l’on fait la conception des projets, en demandant des financements auprès du CIO.

Guinéenews : Selon nos informations, vous êtes candidats au poste de vice- président.

Mamadou Paye Camara : Je confirme, je suis candidat au poste de premier vice-président du CNOSG.

Guinéenews : Pourquoi candidat ?

Mamadou Paye Camara : Je suis candidat pour essayer de corriger les tares, aider le président à faire du bon travail. Le président bénéficie du respect de toute la famille sportive guinéenne. Donc, je ne voudrais pas voir des gens derrière lui, qui vont nuire à sa notoriété. C’est ce qui explique les raisons de ma candidature. Je viens avec ma modeste expérience et la petite énergie que j’ai pour apporter un plus au président. S’il y avait des choses qui échappaient à son contrôle hier, avec ma présence, et l’appui du second candidat à la vice-présidence, mon ami Sakoba Keita « Toto », nous allons l’aider à avoir une présidence solide, aidée des conseillers derrière. Il y a le président sortant, Elhadj Fodé Bouya Fofana et la présidente, Germaine Manguet. Avec cette équipe, si nous sommes élus, on aidera le président à faire un mandat fort.

Guinéenews : Sous votre magistère, le handball guinéen est sorti de l’ornière et s’impose en Afrique, cela est connu de tous. Mais avez-vous fait une offensive de charme vis-à-vis des autres fédérations pour vous soutenir ?

Mamadou Paye Camara : Nous menons la campagne au pas de charge. Beaucoup ont promis de nous soutenir mais vous le savez mieux que moi, une élection n’est jamais gagnée d’avance. Aujourd’hui, tout le monde veut aller au comité mais avant de prétendre d’y aller, il est important que chacun dise ce qu’il a fait à la tête de sa fédération. En dehors de notre pays, on est apprécié. C’est pourquoi, personnellement, notre ambition, après avoir fait le rayonnement du handball, c’est de l’élargir aux autres disciplines.

Il y a une incompatibilité quant à l’appartenance à deux fédérations. Le comité olympique, c’est la synthèse de toutes les fédérations. Une fois là-bas, nous pourrons concevoir des programmes utiles. Ne l’oublions pas, le CIO peut donner à chaque pays 200 mille dollars, à travers différents projets par fédération. Près de 1,8 milliards GNF. Cela peut amener chaque fédération à organiser son championnat. Si c’est l’État qui tout le temps doit venir à notre secours, ça va être compliqué.

Guinéenews : mais il y a l’incompatibilité quant à l’appartenance à deux fédérations ?

Mamadou Paye Camara : Je suis du handball, je ne peux pas être du tennis, ni de la natation. Conséquence, dans le cadre de ces candidatures, il y a des fédérations, qui vont se parrainer sous la bannière d’autres fédérations, alors qu’ils ne sont pas de cette fédération. Je suis du handball et je me fais parrainer par le Karaté, à titre d’exemple. Est-ce possible ? Or, les textes sont clairs : ne peut prétendre être candidat à l’un des postes que les disciplines olympiques. Or, dans les dossiers de candidatures, nous avons vu des disciplines non olympiques qui se portent candidats, juste pour manipuler l’opinion.

Aux amis des présidents des fédérations, c’est le bon moment de prendre notre destin en main. Faisons la différence des faits à nos opinions. Paye a dit ceci, Toto a dit cela, Cheick a dit tel autre, cela ne nous amènera nulle part. Trouvons des gens capables de sortir le sport guinéen de l’ornière. Il y a de notre intérêt à nous tous. Votez par un groupe coaché par des individus fichés par les ambassades, les institutions, ne fera que nous enfoncer. Quand un sportif ne voyage pas, comment pourra-t-il compétir ?

Guinéenews : Votre appel aux indécis et à ceux qui ont promis de vous soutenir ?

Mamadou Paye Camara : Je dis aux indécis : ne regardez pas un individu mais plutôt celui qui est capable d’apporter le changement. Si l’arrivée de Paye Camara peut poser du tort au comité, pour ne qu’il retrouve sa vraie santé d’antan,  ne votez pas Paye Camara. Rien ne sert de me pousser à aller au comité, si je ne peux pas faire l’affaire de nos sportifs.

A ceux qui me font confiance : nous venons pour servir le sport guinéen, et non pour nous servir. Tout mon combat, c’est d’aider le sport guinéen, pas le détruire, ni me servir. Ceux qui me connaissent, qui me fréquentent, savent ma rigueur. Si je rentre dans la cour de ce qui sert aujourd’hui du siège du comité olympique, j’ai des maux de tête ?

Guinéenews : Pourquoi ?

Mamadou Paye Camara : Parce que si nous venons aux affaires, en une année ou deux ans, vous aurez un bâtiment qui servira de siège. Ce n’est pas un siège que nous avons. Nous méritons mieux. Pourquoi ne pas construire un immeuble R+4 pour changer l’image de l’institution ? C’est possible, il y a de l’argent pour ça. Nous avons ce petit secret.

Si nous venons aux affaires, en un an ou deux ans, vous verrez de véritables changements. Nous avons également pour ambition de construire un palais du comité. Un palais multidisciplinaire. Et nous savons où trouver ce montant. Les autres pays de la sous-région l’ont cherché, ils l’ont trouvé. Pourquoi pas nous la Guinée ?