Pêches : les révélations du ministre Frédéric sur l’attribution des licences et permis

juillet 29, 2019 7:03

Lors de sa conférence ce lundi 29 juillet, le ministre des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Economie Numérique, Frédéric Loua s’est prononcé sur l’obtention des permis et licences de pêches, a-t-on constaté sur place.

Cette sortie face à la presse a été une tribune pour le ministre Frédéric Loua pour dénoncer certaines réalités auxquelles était confronté le ministère des Pêches. C’est le cas de personnes qui cherchaient des licences avant les bateaux. Un peu comme ces personnes qui demandent des cartes grises avant même le véhicule.

« Pour avoir une licence, il faut être une société de droit guinéen. Si vous avez un navire à l’extérieur, c’est d’envoyer les caractéristiques. Si le dossier est traitable, on vous dira de faire venir le navire afin qu’il soit inspecté par les spécialistes à Conakry. Il sera question de s’avoir s’il n’est pas navire listé INN ou s’il n’a pas d’antécédents ailleurs. La pêche artisanale est réservée exclusivement aux nationaux et aux ressortissants de la CEDEAO. Le problème ne dépend pas des étrangers notamment des chinois. Des Guinéens prennent des papiers et se réclament propriétaires de l’entreprise alors que certains n’ont que 5% des actions et d’autres ne sont que des démarcheurs en réalité. Cette année, nous avons bloqué tous les bateaux de pêche artisanale avancées et nous n’avons délivré que 34 licences de pêche artisanale avancées. Nous nous sommes rendu compte que ce sont des Guinéens qui demandent les documents mais, en réalité, ils ne sont pas les vrais propriétaires.  Au niveau de la pêche artisanale, c’est le permis de pêche et la licence, quand il s’agit de la pêche industrielle. Il y a quelques années, le centre national de surveillance des pêches délivrait les permis alors qu’il est un élément de contrôle. C’est la police même du département en mer. Après les études, nous nous sommes rendu compte qu’il fallait séparer les pouvoirs. Celui qui doit contrôler, ne doit pas émettre des licences. Les licences sont délivrées maintenant par la Direction Nationale de la Pêche Maritime…», a-t-il expliqué.

Lire vidéos: