Pénurie d’essence à Lélouma : le litre vendu à 11 000 GNF au marché noir

mai 19, 2019 4:10

Depuis un peu plus de 72 heures, les détenteurs d’engins roulants  peinent à trouver de  l’essence  à Lélouma. La station de service qui ravitaille les usagers en essence, la seule d’ailleurs dans la commune urbaine est à sec depuis quelques jours. Dans les rares points de vente qui fonctionnent encore, vous devez garder votre mal en patiente pendant quelques minutes avant de se procurer d’un litre à 11 000 GNF.

« Je viens de loin dans l’espoir de trouver de l’essence pour ma moto. Malheureusement, je n’ai pas trouvé au niveau de la station de service. Dans le marché noir, j’ai fait des tours dans les différents points de vente mais pour le moment en vain. Néanmoins, un vendeur m’a promis quelques litres. Il attend actuellement deux fûts en provenance de Labé. Donc, je suis à l’attente », a déclaré hors micro un motard venu de Korbé, une localité située à près de sept kilomètres de la commune urbaine.

Dans les rares de points de vente où on trouve encore de l’essence, le litre se vend à 11 000 GNF car ils s’approvisionnent depuis Labé et il faut payer le prix du transport nous apprend-on. « Actuellement, il n’y a pas d’essence à la station de service. C’est pourquoi, c’est depuis Labé qu’on se ravitaille voilà pourquoi on vend le litre pour le moment à 11 000 GNF en tenant compte du transport », précise l’un des vendeurs au niveau du marché noir.

Interpellé sur cette question de pénurie d’essence à Lélouma, le patron de l’unique station de service du centre-ville, tente d’apporter des éclaircissements. « Cette crise est générale. Ce n’est pas seulement à Lélouma. Actuellement, il n y a pas de stock suffisant pour desservir toutes les stations de service de la République. Nous avons en ce moment fait une commande de 35 000 litres d’essence pour Thianguel Bori (sous-préfecture de Lélouma) et une autre de 32 000 litres pour Lélouma-centre. Nous espérons que Lélouma va être desservie très bientôt. Peut être à partir de la semaine prochaine », a promis Dr Amadou Oury Diallo.

Pour le moment, la question que bon nombre de personnes se posent à Lélouma est de savoir si la station de service sera desservie sans retard. Beaucoup d’autres aussi craignent que cette crise ne se s’enlise.