Phobie de COVID-19 : quand la mort d’une nourrice crée la frayeur à Lélouma

0
890

La découverte du corps sans vie d’une nourrice dans la chambre où elle habite avec son mari à Petel dans le principal quartier du centre – urbain de Lélouma ce jeudi 11 juin 2020 a occasionné une grande frayeur dans la commune urbaine, a constaté sur place la rédaction locale de Guineenews©.

Maladho Diallo car, c’est bien d’elle qu’il s’agit, mère d’une fillette d’environ 6 mois a été retrouvée morte dans sa chambre conjugale ce matin par le voisinage.
Interpellé par rapport à la découverte du corps sans vie de cette dame de près de vingt ans, le Dr Alpha Mamoudzou Diallo point focal de la communication au niveau de la direction préfectorale de la santé (DPS) de Lélouma précise : « On a été interpellé ce matin à la DPS par des voisins pour nous dire que la femme de Me Ismaël Mara est décédée. Et que la dame était couchée au lit, morte. Son mari aussi était malade. (…). On a informé l’autorité sanitaire le DSP qui a saisi à son tour la police et la gendarmerie ainsi que le chef de quartier de Petel qui se sont réunis autour de la concession », rapporte le chargé de la communication avant d’ajouter : « C’est vrai qu’il y a eu une frayeur autour de la mort de cette femme. Et c’est tout à fait normal car la Guinée, à l’instar des autres pays du monde traverse une crise sanitaire liée à la COVID-19. C’est pourquoi d’ailleurs, quand il y a mort d’homme et que le conjoint ou la conjointe est malade, il est important de prendre toutes les précautions nécessaires. Les agents de la croix rouge ont été correctement habillés pour sécuriser le corps en vue limiter les risques. »
Par rapport à la cause éventuelle de la mort de la femme, le Dr précise :  » son mari nous a dit qu’elle avait veillé jusque tard dans la nuit et qu’elle se plaignait de douleur. Selon le médecin légiste, il s’agit d’une mort naturelle. Le corps ne présentait aucune trace. C’est une famille aussi qui n’a pas voyagé ailleurs ces derniers temps », a ajouté Alpha Mamoudou Diallo.
Aux dernières nouvelles, le mari est sous soins à l’hôpital préfectoral de Lélouma.
Faut-il aussi rappeler que le corps de la femme après la sécurisation a été accompagné par la croix rouge pour l’enterrement, a précisé Alpha Mamoudou Diallo.