Plainte contre des opposants: la poursuite n’a jamais été annulée, l’affaire a été plutôt reportée (ministre)

mai 3, 2018 9:05
0

Le jugement des alliés de Cellou Dalein au tribunal de première instance de Dixinn aura bel et bien lieu. C’est du moins une précision apportée par le ministre de la Justice sur la poursuite judiciaire engagée contre les cinq  leaders de l’opposition pour leur responsabilité présumée dans l’incendie d’un commissariat de Cosa – la destruction du commissariat est intervenue le 22 mars dernier, lors d’une journée de marche de l’opposition. «La comparution des alliés de Cellou Dalein Diallo au tribunal de Dixinn a été simplement reportée pour des raisons de calendrier. Le Procureur et les avocats des partis au procès ont, après un entretien, jugé nécessaire de simplement reporter l’affaire », a précisé le ministre dans une note qui nous est parvenue via son service de la communication. « Ils seront jugés », ajoute-t-il.

Dans ladite, le ministre a voulu également préciser que le président de la République ne peut pas annuler une procédure qui a été faite par citation directe. «Même le ministre de la Justice ne peut pas le faire. Il n’y a que les victimes qui peuvent le demander. Et même si c’est le cas, le parquet peut maintenir la poursuite. Personne n’a le pouvoir d’annuler une procédure qui est déjà engagée », martèle davantage la note.

Ce jeudi 3 mai, Alhouseyni Makanéra Kaké, président du FND ; Thierno Sadou Bayo, président du PS ; El Hadj Boubacar Diallo, président du PPD ; Dr Ibrahima Sory Diallo, président d’ADC-BOC  et Nestor Kagbadouno, président de l’UGDD, devraient comparaître devant le tribunal de première instance de Dixinn pour répondre aux accusations de  »destruction d’édifice public » qui pèsent contre eux. Déjà avisés du report sine die du procès, les prévenus ne se sont pas présentés au tribunal hormis Makanéra qui y a été vu, mais apparemment pour autre chose.