Plus de 22 milliards de francs à repartir entre les enseignants grévistes au titre de 3 mois de salaire

0
1673

Le système éducatif guinéen a été fortement éprouvé suite à l’observation d’une grève générale et illimitée lancée par le Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG). Ce, pendant trois mois au cours desquels les enseignants, droits dans leurs bottes, ont exigé un salaire de 8 millions de francs guinéens.

Il aura fallu attendre l’implication du ministre d’Etat, ministre conseiller personnel de président de la République, Tibou Kamara pour que les parties, alors en désaccord, s’accordent finalement autour d’un certain nombre de points, dont le dégel du salaire de ces enseignants grévistes.

Aujourd’hui, c’est chose effective. Puisque le ministre du Budget rassure que les salaires sont enfin disponibles et seront versés aux ayant droit durant les prochains jours. Ismaël Dioubaté a fait cette déclaration dans l’émission Les Grandes Gueules de la radio Espace ce jeudi 31 janvier 2019.

« Ce n’est pas un retard. Avant-hier, les salaires ont été virés à la Banque centrale. Et hier, la Banque centrale a procédé au virement au niveau de tous les trésoriers régionaux. Donc, ils vont être payés soit ce weekend, soit le lundi », a indiqué le ministre du Budget.

Sur le montant alloué à cet effet, Ismaël Dioubaté a parlé d’une bagatelle de plus 22 milliards 400 millions de francs guinéens à répartir entre 7900 enseignants grévistes au compte de trois mois de salaire cumulé. Notamment octobre, novembre et décembre.