« Plus de 500 tonnes de faux médicaments en circulation en Guinée », révèle la Gendarmerie

septembre 2, 2018 12:47
0

Le Haut Commandement de la Gendarmerie Nationale, par l’entremise de sa brigade spéciale dénommée Médicrime, dresse une autopsie plutôt inquiétante du secteur de la santé en Guinée.

Selon le commandant de ladite brigade, on dénombre plus de 500 tonnes de faux médicaments en circulation aujourd’hui au pays.

« Et dans la sous-région, la Guinée est devenue une plaque tournante du trafic des faux médicaments. Donc, au niveau de nos différents postes frontaliers, cela cause d’énormes soucis vis-à-vis de la santé de la population guinéenne, mais également de celle de nos voisins de la sous-région », déplore le Dr Mamadouba Fougué Camara.

Cette triste réalité nécessite un combat commun en vue d’éradiquer le phénomène. Pour réussir ce défi, le commandant de Médicrime rappelle que le premier moyen doit consister à la sensibilisation de la population guinéenne par rapport à une prise de conscience du danger.

« Ensuite, poursuit-il, renforcer le contrôle de ces médicaments à travers la réduction du nombre de grossistes qui est aujourd’hui immaitrisable ». Puisqu’aux dires du Dr Camara, il existe plus d’une centaine de structures aujourd’hui érigées en sociétés de grossistes.

C’est pourquoi il plaide pour le renforcement du financement du secteur de la santé en favorisant l’accès à la santé à tous, « pour qu’au niveau de chaque pyramide sanitaire chacun puisse jouer son rôle, vis-à-vis de l’engagement de l’Etat », propose-t-il.