Plusieurs quartiers inondés à Kankan : un homme porté disparu, d’importants dégâts signalés

0
852

Des pluies diluviennes qui se sont abattues sur la ville de Kankan dans la nuit du jeudi 3 à vendredi 4 septembre, ont été dévastatrices pour de nombreuses familles habitant des marécages et autres zones à risques.

Du quartier Sènkèfra à celui de Bordo, en passant par l’Aviation Farako et Dalako, de nombreuses personnes ont vu leurs concessions englouties par les eaux.

Les dégâts matériels sont importants et les sinistrés inconsolables. C’est le cas d’un jeune garçon âgé de 10 ans qui a été retrouvé perché dans un arbre dans le quartier Sènkèfra, un quartier périphérique à lisière de Karfamoriah. Quant à son père, il reste pour le moment introuvable.

« Nous avons constaté un cas de disparu. Il s’agit d’un homme de la soixantaine qui voulait sauver son fils… A cause de l’ampleur de l’inondation, l’homme a fait asseoir l’enfant sur une branche en lui disant de ne pas laisser la branche jusqu’à ce que les secouristes arrivent. Quant à l’enfant, il témoigné que c’est par après qu’il a entendu un cri de son père. Et depuis lors, les jeunes se sont lancés dans sa rechercher sans succès. Le niveau de l’eau arrive jusqu’au niveau des aisselles. Ce qui ne facilite pas les recherches actuellement en cours. L’homme disparu est un puisatier qui vivait seul dans ce basfond avec son unique fils dans une maison qui est aujourd’hui complètement submergée par les eaux. C’est pourquoi il est déconseillé de construire dans les bas-fonds, les marécages et autres zones à risques… », a confié Adama Condé, le Commandant de la protection civile de Kankan.

Pour sa part, le maire de la commune urbaine de Kankan, Mory Kolofon Diakité, après avoir visité toutes les zones sinistrées de la ville, n’a pas manqué de déplorer cette situation qu’il a qualifiée de catastrophique.

« C’est une situation naturelle catastrophique que nous vivons en ce moment à Kankan à travers presque tous les quartiers. Que ce soit l’Aviation, Bordo,  Farako etc… Mais ici, c’est le côté le plus inquiétant, puisqu’un homme a disparu et son enfant était accroché à une branche d’un arbre durant toute la nuit. L’enfant était dans une situation très critique. Pour le sauver, ce fut tout tas de problèmes », a-t-il précisé.

En dehors de la situation de l’homme disparu et de son fils rescapé, nombreuses sont des familles qui sont aujourd’hui chassées par les eaux de leurs domiciles et attendent désespérément de l’aide de la part des personnes de bonne volonté mais aussi de l’Etat.