Podium Magazine annonce les couleurs de la 9ème édition de son événement

décembre 13, 2018 2:02

Podium Magazine est l’unique journal culturel de la Guinée qui existe depuis 17 ans. Bimensuel au départ, il deviendra mensuel au fil des ans suite à des difficultés. Et aujourd’hui, il est événementiel et initiateur de l’événement Top 5 de Guinée initié pour susciter l’émulation entre les artistes.

L’événement, qui couronne un seul artiste à la fin de chaque année et qui suscite autant d’engouement, est à sa 9ème édition. Sékouba Bambino est le premier artiste à avoir pris le Top 5 de Guinée en 2002, avec le trophée Keita Fodéba. Suivi l’année suivante de Mata Vieux avec le trophée feu Italo Zambo. Puis, Les Espoirs de Coronthie avec le trophée Aboubacar Demba. Dix ans après, le même trophée Aboubacar Demba a été reconduit en 2014. Et c’est Abraham Sonty qui se l’est adjugé. En 2015, il y a eu le trophée Mory Kanté du Meilleur chanteur de l’année, raflé par Lama Sidibé.

Ensuite, Petit Kandia en 2016, avec le même trophée  Mory Kanté du Meilleur chanteur de l’année. En 2017, il y a eu le trophée KPC du Meilleur chanteur de l’année, pris par Soul Bang’s.

Pour l’édition de 2018, le journaliste et administrateur général du journal Podium Magazine dit que le nom a été donné à Binta Laly Sow. Un choix que Marco Ibrahima Sory Bah motive par la volonté de sa structure de célébrer tout ce que cette artiste a fait pour la promotion de la culture guinéenne avec le Djawirè, un genre musical inspiré des cantiques religieux datant de l’époque pré-indépendance et qui continue de tenir le flambeau.

Selon, Ibrahima Marco, il a été procédé à des approches qui ont permis de comptabiliser le nombre d’albums avec le BGDA de novembre 2017 à novembre 2018. Ce qui donne un total de 42 albums, avec un comité restreint qui a travaillé à l’application d’un certain nombre de critères. A savoir: un album entier, une œuvre musicale plus proche des réalités guinéennes, c’est-à-dire, à inspiration musicale guinéenne, soit avec un métissage, soit carrément dans le terroir.

A travers un vote professionnel impliquant des journalistes culturels, les animateurs culturels, les disc-jokers, les managers d’artistes. Bref, toute la chaine du showbiz, il y a eu 10 nominés mis en compétition depuis le 10 novembre à travers des fiches sur lesquelles les votants ont exprimé leurs voix.

A en croire l’administrateur général de Podium Magazine, un huissier de justice a été pris  pour crédibiliser et certifier le vote en vue de sa validation.  » Et aujourd’hui, il y a 5 artistes qui ont été tirés du lot et qui seront de nouveau mis en compétition jusqu’au 21. Etant entendu que le remise se fera le 22 décembre au Centre culturel franco-guinéen « , explique-t-il.

L’empreinte particulière de cette année est qu’en plus du trophée Binta Laly Sow, il y a un deuxième trophée que la rédaction du journal a initié pour intéresser les Guinéens de la diaspora dénommé trophée KPC du Meilleur artiste de la diaspora.