Polémiques autour de la baisse du prix du carburant : les précisions du ministre du Budget

0
305

Alors que certains citoyens trouvent ‘’fantaisiste’’ la réduction du prix litre du carburant à la pompe, le ministre du Budget Ismaël Dioubaté dit à qui veut l’entendre que le litre à 9 000 fg n’est pas au-dessus de ceux de la sous-région. Il a apporté la précision au téléphone de Guinéenews©  ce jeudi 2 avril. Lisez plutôt son argumentaire :    

« Il faut que les gens comprennent le mécanisme. Quand il y a la baisse du prix du carburant brut à l’international, celui à la pompe tient en compte plusieurs phénomènes. Le ministre des Hydrocarbures a donné des explications dans ce sens. De l’extraction du carburant brut jusqu’au transport en passant par le raffinage, tout ce processus induit des coûts. Prenez le prix du litre de carburant dans les pays voisins et vous le comparer à celui de la Guinée, vous trouverez que nous sommes à peu près alignés au même endroit ou bien certains nous dépassent. Si nous baissons à un niveau inférieur à celui de la sous-région, cela veut dire que nous allons alimenter les marchés des autres pays. C’est pourquoi il faut prendre des garde-fous. Le carburant ne se vend pas actuellement comme il le faut parce que toutes les activités sont au ralenti. La consommation du carburant est à la baisse. Ce qui veut dire que nous ne gagnons pas en prix ni en quantité. Que les gens prennent l’exemple sur le Mali, le Sénégal, la Côte d’Ivoire, la Sierra Léone et le Liberia, ils verront que nous sommes à la même phase », a-t-il expliqué en substance.