voir Plus
    lundi, 12 avril 2021
    28 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Poliomyélite en Guinée : un généraliste parle des raisons de la résurgence de cette pandémie

    La poliomyélite, également appelée paralysie spinale infantile ou simplement polio, est une maladie infectieuse aiguë et contagieuse spécifiquement humaine. Elle est causée par le poliovirus. En août 2020, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a annoncé dans un Tweet la fin de la poliomyélite sur le continent africain.

    Quelques mois plus tard, la Guinée a enregistré -au mois de février 2021- de nouveaux cas de polio ayant fait des dizaines de victimes.

    Selon le Programme Elargi de Vaccination (PEV), la polio, une maladie infectieuse aiguë et contagieuse, est présente dans les régions de Conakry, Boké, Kindia, Mamou et Labé.

    Qu’est-ce qui explique donc cette résurgence ?

    Selon le docteur Bobo Baldé, médecin généraliste au Centre Hospitalier Universitaire (CHU), d’Ignace Deen, “la principale raison est la négligence des parents. Parce que dès la naissance, le nouveau-né doit être vacciné d’une posologie appelée polio zéro réservée à des enfants de 0 à 5ans”.

    En ce qui concerne sa transmission d’une personne malade à une personne saine, le médecin affirme que “l’infection se transmet par voie fécale par le biais d’eau ou aliments contaminés”.

    « Une fois dans l’estomac, la polio se manifeste par plusieurs symptômes le plus souvent bénins. Elle se multiplie dans l’intestin qui va ensuite entraîner la fièvre, rend la nuque raide qui va ensuite provoquer des douleurs dans les jambes. C’est un virus qui envahit le système nerveux. La paralysie, elle est si rapide qu’elle peut se faire en quelques heures », a-t-il expliqué.

    Comment peut-on éviter la polio ?

    Pour vaincre cette pandémie, Dr Bobo Baldé a invité les leaders d’opinion à s’investir en faveur des campagnes de sensibilisation de la population. « Ils doivent faire admettre aux parents que vacciner leurs enfants n’a rien de mauvais. Car, les vacciner, c’est de les protéger contre toutes sortes de virus tels que le poliovirus qui vient de la couche vaccinale type2 (CVDPV2). Il faut aussi faire la campagne de détection des personnes malades qui présentes des signes de polio dans le but de les isoler parce qu’une fois le processus de contamination est lancé, il est irréversible. Donc si tout ceci est respecté, j’ai la ferme conviction que la Guinée sortira de cette phase épidémiologie du poliovirus », espère Dr Bobo.

    Récemment, au cours d’un point de presse, le PEV avait annoncé le lancement d’une campagne de vaccination des enfants de 0 à 15 mois sur l’ensemble du territoire pour prévenir et immuniser ces enfants contre plusieurs maladies ou épidémies.

    Une dépêche de Magnanfing Doré, stagiaire

    À LIRE AUSSI

    PUBLIREPORTAGE