Porédaka/Mamou : la gendarmerie et la police incendiées

0
705
Suite à la destruction ce samedi du matériel électoral de l’ensemble des bureaux de vote de la sous préfecture de Porédaka, il y a eu des interpellations qui ont conduit les les manifestants à incendier les locaux de la gendarmerie et de la police.
Les populations massivement mobilisées se sont attaquées dans un premier temps au matériel électoral qui était stocké à la gendarmerie.
Des gendarmes venus de Mamou ont interpellé cinq personnes dont le chef secteur de Porédaka-centre.
Ces interpellations ont soulevé la colère des citoyens qui se sont pris aux locaux de la police et de la gendarmerie. Les deux bâtiments et leurs contenus sont partis en fumée.
Pour l’heure, la tension est vive dans cette localité située à une cinquantaine de kilomètres de la ville de Mamou.