Port obligatoire des masques : Dr Faya du BL dénonce  des  mesures cosmétiques

0
473

Pour briser la chaîne de propagation du Coronavirus en Guinée, le président de la République Alpha Condé a rendu obligatoire à compter du 18 avril le port de masque communautaire ou bavette pour tout citoyen. «Tout contrevenant sera empêché de circuler et une taxe de désobéissance de 30 000 FG sera infligée», précise le chef de l’Etat.

Interrogé sur cette décision du président Alpha Condé, le leader du Bloc Libéral (BL) docteur Faya Millimono trouve à redire, arguant que  la fonction du président de la République  ne consiste pas à dire que le citoyen doit faire ceci ou cela. Pour lui, la fonction du président de la République, c’est aussi de trouver les solutions qui se posent.

«Le président Alpha Condé est sorti à la télévision nationale pour dire que désormais, les transporteurs ne doivent pas prendre tel nombre de passagers dans un bus, minibus et dans un taxi. Il n’y a eu aucune mesure d’accompagnement. Le coût du transport a été doublé et triplé dans certains endroits. Cela est en train d’avoir raison sur beaucoup de familles qui ne se nourrissent plus. Au-delà de ce qu’il dit, nous continuons à demander aux populations de veiller à leur santé parce que nous n’avons aucune autorité en Guinée qui peut dire la vérité et qui peut se soucier de la santé des Guinéens.

Il appartient aux Guinéens aujourd’hui au-delà de ce que le président de la République raconte de faire en sorte qu’ils soient protégés ainsi que leurs familles. La décision qu’il a prise ne repose sur aucun effort  ainsi que son gouvernement pour aider les citoyens. La Guinée n’est pas Kaloum,  ce n’est pas aussi Conakry, c’est le petit guinéen qui se trouve à plus de mille kilomètres  et qui est sans ressource», a-t-il expliqué.