Pour avoir été confiné à son domicile : Sidya Touré menace de trimbaler l’Etat en justice

0
970

Aux côtés d’activistes de la Société civile, les leaders politiques membres du Front national pour la défense de la Constitution ont projeté une série de manifestations entrées en vigueur hier mardi 14 octobre 2019. Sauf que (mal) heureusement ils n’auront pas bougé d’un seul iota de leurs concessions respectives.

C’est le cas notamment du président de l’Union des forces démocratiques de Guinée, Cellou Dalein Diallo, à Dixinn et de celui de l’Union des forces républicaines, Sidya Touré, à la Minière. Ce dernier d’ailleurs condamné cet état de fait avant d’annoncer une assignation de ceux qui lui ont restreint la liberté de se mouvoir librement.

« C’est totalement illégal. Chez Cellou, c’est la même chose. Mais en fait, l’objectif, c’est qu’on ne se retrouve pas pour pouvoir tenir des réunions. J’ai parlé avec les autres membres du FNDC. Donc, c’est totalement illégal. Et en sortant de cette histoire, nous allons porter plainte. Et de toutes façons, n’oubliez pas une chose : il ne s’agit ni de Cellou, ni de moi-même, ni de Ousmane Kaba, ni de qui que ce soit. L’objectif des Guinéens, c’est qu’ils ne veulent pas d’un troisième mandat d’Alpha Condé après les neuf années qu’ils ont subies et dont les résultats catastrophiques sont connus de tous. Voilà le vrai problème de la Guinée. Si Alpha veut faire avancer les choses, qu’il se conforme à la Constitution sur laquelle il a juré à deux reprises et qu’il se comporte en homme de parole en disant : ‘je ne suis pas candidat pour un troisième mandat’. L’apaisement reviendra dans ce pays et les perspectives pour les Guinéens d’avoir une alternance et un gouvernement nouveau qui s’occupera de leurs problèmes ramènera la quiétude dans tous les foyers « , s’est lâché l’ancien Premier ministre joint au téléphone par Guinéenews.

Reste à savoir quelle chance à cette option de Sidya Touré de prospérer. L’avenir nous l’édifiera.