Pourquoi il faut soutenir l’ouverture et faire un gâteau d’intérêts communs

0
413

« L’ouverture apporte le progrès, se refermer sur soi ne peut que provoquer du retard ». Quand on se penche sur le développement des grandes puissances mondiales, on se rend compte que tout commence par une intégration active au sein du monde. Selon un rapport publié par la Banque mondiale en 2008, 13 économies du monde ont connu une croissance rapide depuis plus de 25 ans. Le trait commun de ces économies, c’est l’ouverture. L’ouverture permet au développement économique d’un pays d’avoir plus de ressources, un marché plus vaste et de participer à la division du travail et de réduire les coûts. C’est un support solide et une puissante force motrice. Tout comme une goutte d’eau qui s’intègre dans la mer ne s’assèche pas, ce n’est que lorsqu’un pays s’intègre dans l’océan de la mondialisation économique qu’il peut maintenir sa vitalité et sa vie sans fin dans le grand cycle.

Depuis quelque temps, on a fréquemment vu apparaître des incidents de type « cygne noir » et « rhinocéros gris ». Certaines personnes ont construit un mur de protectionnisme élevé. Certaines personnes ont retrouvé l’ancienne voie de l’unilatéralisme. La mondialisation économique semble avoir rencontré un contre-courant. Cependant, l’histoire a prouvé que celui qui se referme sur lui-même ne fera que perdre le monde et finira même par se perdre. Comme le Président Xi Jinping l’a déclaré dans son discours liminaire au Sommet des dirigeants d’entreprise de l’APEC : « Si des personnes érigent artificiellement des barrières et coupent les liens économiques étroits entre divers pays, cela violera non seulement les lois économiques et les tendances historiques, mais aussi les aspirations générales des peuples de tous les pays. C’est faire preuve d’une véritable myopie et n’est voué qu’à l’échec ».

Pendant longtemps, la mondialisation économique a progressivement intégré les flux de capitaux, de technologies, de produits, industriels et de personnes des économies de différents pays. Quand Apple a publié sa propre liste de fournisseurs, on a vu qu’elle comprenait 769 entreprises de plusieurs pays et régions. On peut dire que le respect de l’orientation ouverte et la construction d’une économie mondiale ouverte sont une tendance générale, celle de s’adapter à la tendance de notre époque et à élargir l’espace de développement.

Bien entendu, la mondialisation économique est également une arme à double tranchant qui certes donne un élan puissant au développement mondial, mais apporte également de nouvelles situations et de nouveaux défis. Dans une période de ralentissement économique mondial, il n’est pas facile de faire croître le « gâteau » économique mondial. La contradiction entre croissance et distribution, capital et travail, efficacité et équité est plus que jamais évidente. Les pays développés et les pays en développement vont ressentir pression et l’impact. C’est un problème auquel le monde entier doit faire face sérieusement, mais la solution ne consiste certainement pas à retourner s’enfermer sur une île isolée. La tendance générale s’oppose clairement au protectionnisme et à l’unilatéralisme et maintient le système commercial multilatéral centré sur l’Organisation mondiale du commerce. Ce n’est qu’alors que nous pourrons élargir les intérêts communs en matière d’ouverture, partager les opportunités en matière de coopération qu’il sera possible d’orienter la mondialisation économique vers une direction de développement plus ouverte, plus tolérante, plus inclusive, plus équilibrée et gagnant-gagnant.

La première Exposition internationale des importations de Chine, qui s’est achevée il y a peu, et où ont afflué des milliers d’hommes d’affaires de tous horizons, s’est conclue sur un chiffre d’affaires intentionnel cumulé de 57,83 milliards de dollars, ce qui a permis de mieux comprendre le potentiel énorme du marché chinois et de sentir la détermination de l’ouverture de la Chine. Cette année marque aussi le 40e anniversaire du lancement de la politique de réforme et d’ouverture de la Chine. Dans cette course mouvementée, la Chine a ouvert ses portes et a embrassé le monde, créant un « miracle chinois » qui a suscité l’attention du monde entier. Avec un niveau d’ouverture plus élevé pour promouvoir la construction d’une économie mondiale ouverte et favoriser l’ouverture mondiale, la marche en avant de la Chine ne s’arrêtera pas !