Pourquoi l’accès au siège du RPG était refusé aux journalistes ce samedi ?

octobre 13, 2018 10:27
0

Les journalistes étaient les les mal-aimés au siège du RPG Arc-en-ciel ce samedi 13 octobre 2018. Et pour cause ! En lieu et place de la traditionnelle assemblée générale du parti, il était plutôt prévu une réunion qui ne nécessitait point une couverture médiatique,  a-t-on appris d’une personne concernée par la rencontre  à huis clos.

Selon notre interlocuteur, cette  réunion devrait être rehaussée de la présence effective du chef de l’Etat, Alpha Condé, par ailleurs président du RPG Arc-en-ciel qui allait s’entretenir avec les éléments de la brigade nationale du parti pas désormais très actifs dans l’accompagnement du travail qui leur revient de faire.

« Parce qu’au terme de 8 années passées aux services du RPG, nous sollicitons une situation plus garantie, notamment notre engagement à la fonction publique, par exemple », justifie notre interviewé qui requiert l’anonymat.

Rappelant l’empêchement du président de la République au siège du parti, l’interlocuteur soutient tout de même que celui-ci a dépêché un émissaire dont le nom ne nous a pas été dévoilé, mais qui aurait entretenu les jeunes sur leur réclamation.

Aux dernières nouvelles, nous apprend,-on, les éléments de la Brigade nationale du RPG Arc-en-ciel devraient avoir gain de cause dans leur démarche durant les prochains jours ou semaines.

Toutefois, on y notait la présence du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Alpha Ibrahima Keira et de son homologue de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle, de l’Emploi et du Travail, Lansana Komara, entre autres.