Préavis de grève de « solidarité » : L’Etat invite les 11 centrales syndicales à une rencontre

0
762

Suite au préavis de grève de solidarité en soutien au Syndicat Libre des Enseignants  et Chercheurs de Guinée (SLECG), le ministre du Travail Lansana Komara a finalement invité les 11 centrales syndicales à une rencontre le mardi 17 mars à Conakry. L’information a été donnée ce samedi 14 mars par le secrétaire général du SELCG Aboubacar Soumah à l’occasion d’une assemblée générale extraordinaire qu’il a animée à son siège à Donka.

« En réunion du bureau exécutif de l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée (USTG) le vendredi, nous avons reçu le courrier du ministre du Travail invitant les 11 centrales syndicales qui ont déposé le préavis de grève à une rencontre le mardi 17 mars. S’il s’agit bien des 11 centrales syndicales non le SLECG », a-t-il précisé.

Dans la même logique, Aboubacar Soumah a fait savoir qu’après les échanges et des analyses sur le courrier, les 11 centrales syndicales répondront à l’invitation pour écouter le ministre. « Nous pensons que c’est une ouverture pour nous dans la mesure où c’est une grève de solidarité. Il est question d’appuyer le SLECG dans sa lutte qui n’a que deux points de revendication qui sont : une proposition concrète sur les huit millions comme salaire de base pour les enseignants  et l’engagement à la fonction publique de tous les enseignants contractuels de l’Etat », a-t-il insisté.

Et de marteler que ce ne sont pas les centrales syndicales qui vont négocier à la place du SLECG. « Nous attendons la rencontre du mardi », a-t-il dit.