Première journée de grève du SLECG: Le mot d’ordre largement suivi au Lycée Bonfi et au 1er Mars de Matam

0
585

Suite à l’appel à la grève du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (Slecg) dirigé par Aboubacar Soumah, les cours ont été complètement perturbés ce jeudi 9 janvier aux lycées Matam et  Bonfi, a-t-on constaté sur place.

A 10 heures déjà au collège et lycée Bonfi,  les élèves avaient quitté les salles de classe par faute d’enseignants. Au moment où nous quittions les lieux, aucun élève n’était dans la cour et le portail était totalement fermé. C’est le même constat au collège et au lycée  premier Mars de Matam, où les élèves ont été empêchés par les forces de l’ordre de descendre dans les rues.

«Nous avons bien commencé les cours. Il y avait 6 enseignants sur les 34 programmés. A un moment donné, nous avons été agressés par des loubards qui nous ont jetés des cailloux. C’est ce qui a créé une panique totale dans la cour», a expliqué Sékou Camara proviseur du Lycée Premier Matam.

Par contre, au Lycée Léopold Sédar Senghor de Yimbaya aux environs de 9 heures, le Proviseur Amara Balato Kéita, a confié à notre reporter que sur les 23 enseignants programmés, 18 ont répondu présents (9 heures).