Préservation de la Paix Mondiale : le S/G de l’ONU en conclave avec des membres de la Fondation Leaders pour la Paix dont l’ex PM Komara.

0
713

Ce mercredi 23 juin, une Vidéo conférence de Haut niveau s’est tenue entre le Secrétaire Général des Nations-Unies M. Antonio Guterres et dix (10) membres de la Fondation des Leaders pour la Paix parmi lesquels se trouvaient les anciens ministres français Jean-Pierre Raffarin président de la Fondation et le guinéen Kabiné Komara.

Le but de la réunion était double.

D’abord partager avec le patron de l’ONU le traditionnel Rapport annuel de la Fondation sur les dangers qui menacent le multilatéralisme et leurs implications sur la Paix et la sécurité internationales.

Le Rapport relève avec inquiétude, entre autres réalités émergentes, la fragmentation de la mondialisation politique et le retour de la politique de puissance. Il propose au Secrétaire des Nations unies des pistes de réflexion pour un multilatéralisme rénové, surtout après l’épreuve de la pandémie planétaire de la Covid-19.

Ce rapport met un accent particulier sur l’Afrique qui connaît des conflits complexes et inextricables dont certains compromettent tout progrès dans les zones impactées.

Le deuxième temps fort de la réunion était de présenter au Patron de l’ONU l’initiative de la Fondation dénommée « Agora for Youth«  et lui proposer de soutenir son appel au Cessez le Feu en organisant une Agora impliquant 30 jeunes Leaders de 30 pays différents avec la participation du Secrétaire général lui-même. Le but recherché est que ces jeunes Leaders puissent relayer et soutenir cet appel au Cessez le Feu dans leurs réseaux.

M. Guterres a vivement salué les recommandations du Rapport et l’initiative de dissémination de l’Appel du Cessez le Feu et s’est déclaré prêt à la mettre en œuvre de concert avec les membres de la Fondation et les structures pertinentes de l’ONU.

Il est revenu par la suite à cinq (5) autres membres de la Fondation d’exprimer des commentaires sur la mise en œuvre de l’initiative ou sur tout autre sujet spécifique d’intérêt critique pour la préservation de la Paix Mondiale.

Dans ce cadre, l’ancien Premier Ministre guinéen Kabiné Komara a exprimé son inquiétude sur léchec à ce jour de toutes les tentatives de médiation entre l’Ethiopie d’une part et l’Egypte et le Soudan d’autre part sur la délicate situation du remplissage du grand Barrage hydroélectrique éthiopien « Renaissance » dont l’Ethiopie vient d’annoncer unilatéralement le début des opérations dès le mois prochain. Komara s’est ensuite enquis de la décision des Nations Unies après que l’Egypte ait demandé l‘intervention du Conseil de Sécurité, tout en menaçant d’attaquer militairement l’ouvrage si l’Ethiopie devait mettre à exécution sa décision.

En réponse à ce sujet spécifique   M. Guterres a indiqué que l’ONU est en contact avec chacun des trois conseillers choisis par chacun des trois pays. Il a dit être d’avis que tout doit être fait pour arriver à une entente entre les trois pays et a recommandé que la Fondation puisse y contribuer par ses réseaux et ses relations.

Le Président de la Fondation M. Jean-Pierre Raffarin a remercié M. Guterres pour sa grande disponibilité et son ouverture d’esprit. Pour sa part, le Secrétaire Général des Nations Unies a loué la grande expérience et le respect dont jouit la Fonction et ses différents Membres.

La réunion s’est achevée par une appréciation réciproque pour continuer les échanges entre et par des instructions aux plénipotentiaires désignés par les deux parties pour opérationnaliser les conclusions de la réunion.