Présidentielle 2020 en Guinée : Cellou Dalein évalue ses chances

0
481

Suivez en direct Cellou Dalein Diallo Président de l'UFDG dans l’émission sans concession de Guinéenews.

Posted by Guineenews.org Boubahcom on Tuesday, July 14, 2020

 «…Nous avons aujourd’hui les atouts pour gagner une élection pour vu qu’il y ait élections et non un holdup électoral ou mascarade comme Alpha Condé a l’habitude d’en faire.»

Figure de proue de l’opposition politique guinéenne, Cellou Dalein Diallo était l’invité de l’émission « Sans Concession » de votre quotidien électronique Guinéenews ce mardi 14 juillet 2020. Une aubaine mise à profit par le leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) de faire un survol de plusieurs secteurs d’activités du pays.

Réagissant à la problématique de l’alternance pour laquelle il se bat pour arriver à la tête de la magistrature suprême du pays, qui, de l’avis de ses détracteurs, reste un sujet tabou lorsqu’il s’agit de la tête de l’Ufdg où il est le président depuis 13 ans, l’ancien Premier ministre a déclaré jouir de la confiance auprès du peuple de Guinée.

« On a fait l’historique : 44% au premier tour (de la présidentielle de 2010, ndlr) où il y avait 24 candidats. (…). C’est autour de ma personne qu’il y a confiance. Il n’y a pas de limitation de mandats. C’est le peuple qui décide au niveau du parti. Je n’ai pas vu un parti où il y a limitation de mandats. Pour le moment, je suis le président du parti. Les Guinéens me font confiance », a déclaré notre invité.

Dans le même sillage, Cellou Dalein Diallo a indiqué qu’il n’est pas interdit à un jeune de se présenter pour briguer la tête de l’Ufdg, même s’il se montre convaincu que la confiance, ce n’est pas nécessairement à l’âge qu’on la donne.

« C’est vraiment à une personne et aux valeurs qu’elle incarne. Je pense que c’est pour cela que les gens votent. Mais naturellement, le moment venu, si cette confiance décline ou si elle est perdue, quelqu’un prendra la place du président. Il n’y a pas de soucis. Ce n’est pas une confiscation. Mais les militants de l’Ufdg, pour l’instant, nous font confiance. Ils savent qu’avec moi, le rassemblement au-delà des frontières régionales comme on le prétend, est assuré et que nous avons aujourd’hui les atouts pour gagner une élection pour vu qu’il y ait élections et non un holdup électoral ou mascarade comme Alpha Condé a l’habitude d’en faire », a conclu le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée.