Présidentielle 2020 : Le matériel de campagne de l’UFDG saisi et gardé au camp EOT de Labé

0
623

La campagne électorale en vue de l’élection présidentielle du 18 octobre 2020 a démarré depuis le 18 septembre. Si certains partis politiques sont déjà sur le terrain, notamment le RPG Arc-en-ciel, parti au pouvoir, ce n’est pas le cas de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG).

Cette situation est due au fait que le matériel de campagne du parti est bloqué à la frontière guinéo-sénégalaise. Pire, un des camions qui est arrivé sur le territoire guinéen avant la fermeture de la frontière, a été saisi par les autorités. Il est, selon l’UFDG, immobilisé au camp Elhadj Omar Tall de Labé. Un autre matériel de campagne qui est entré dans le pays par fret a également été saisi.

Pourtant, indique l’UFDG dans une déclaration datée de ce 2 octobre 2020, toutes les formalités douanières ont été remplies.

Voici l’intégralité de cette déclaration :

DECLARATION DE LA DIRECTION NATIONALE DE L’UFDG

La Direction Nationale de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) informe la communauté nationale et internationale que le Parti avait commandé du matériel de campagne électorale en provenance du Sénégal dans le cadre de l’élection présidentielle du 18 octobre prochain.

Un premier camion contenant ledit matériel est arrivé à la frontière et les formalités douanières ont été accomplies conformément aux opérations ci-après :

– Déclaration du contenu à la douane ;

– Contrôle et inspection du stock ;

– Délivrance d’un bon de liquidation au transitaire ;

– Paiement du bon au compte du receveur spécial des douanes à la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG) ;

– Transmission du justificatif de paiement au bureau des douanes de Sambaïlo ;

– Délivrance de la quittance libératoire.

Après la finalisation de toutes ces étapes, le camion a entamé sa route pour Conakry via Labé.

Arrivé au bureau des douanes de Thiaguel Bory à 60 km de Labé, le convoyeur a présenté tous les documents au complet et en règle.

Le camion était sur le point de partir de Thiaguel Bory lorsque l’ordre de l’escorter vers le camp El Hadj Omar Tall est arrivé.

A l’heure actuelle, le camion, le convoyeur, le chauffeur et son apprenti sont toujours détenus dans ce camp militaire.

Il convient de rappeler que Monsieur Alpha Condé avait fait fermer la frontière de Sambaïlo pour empêcher l’arrivée du reste de matériel de campagne de l’UFDG. Et maintenant, le camion qui était passé avant la fermeture arbitraire de la frontière tout comme le matériel importé par fret aérien se trouvent confisqués sans aucune raison valable.

Nous dénonçons et condamnons fermement cette persécution par Alpha Condé de son principal opposant allant jusqu’à l’empêcher d’importer, de disposer et de distribuer son matériel électoral.

En outre, nous mettons en garde contre toute introduction d’objets compromettants dans la cargaison dudit camion à l’effet de justifier les allégations mensongères selon lesquelles l’UFDG formerait des mercenaires et importerait des armes pour déstabiliser le régime.

L’UFDG attire l’attention du peuple de Guinée et de la communauté internationale sur l’utilisation par le candidat Alpha Condé de ses pouvoirs de Président de la République pour nuire à son concurrent en se servant illégalement de l’administration au mépris de la neutralité du service public.

La Direction Nationale du Parti exige la remise immédiate au propriétaire légitime des cargaisons du matériel injustement retenu au camp El Hadj Omar Tall de Labé et à l’aéroport de Conakry.

 Conakry le 02 octobre 2020

La Direction du Nationale du Parti