Présidentielle 2020: L’UFDG avait prévu un montant de 27 milliards GNF

0
1233
C’est décidé. Sauf changement de dernière minute, l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) va bien participer à l’élection présidentielle du 18 octobre. Et c’est l’ancien chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, qui va, pour une troisième fois consécutive, affronter Alpha Condé, le président sortant, candidat du RPG Arc-en-ciel.
Avant de faire des consultations au niveau des fédérations en Guinée et à l’étranger, le 26 août, l’UFDG avait déjà fini d’élaborer son budget de campagne, arrêté le 5 juillet 2020. Le budget se chiffre exactement à 27 milliards 590 millions 180 mille 696 GNF, a-t-on appris d’une source interne.
Rien n’a été négligé dans ce budget: de la dynamisation des commissions électorales locales du parti, en passant par le suivi des activités des différentes phases du chronogramme, la formation, l’appui à la campagne, l’investiture du candidat jusqu’à la sécurisation du scrutin. Même les dispositifs sanitaires de la pandémie de Covid-19 ont été pris en compte.
Pour l’investiture du candidat, à travers un congrès, le parti avait prévu le montant  1 milliard 646 millions 100 mille GNF, alors que 9 milliards 345 millions sont réservés à l’appui à la campagne et 10 milliards 17 millions 136 mille 760 GNF entrent dans le cadre la sécurisation du scrutin.
Puisque l’élection se passe à une période de la pandémie de Covid-19, l’UFDG a prévu pour le dispositif sanitaire un montant de 300 millions GNF.
Pour certains observateurs, Cellou Dalein Diallo court un grand risque en investissant autant d’argent face à un candidat donné « victorieux d’avance » car disposant d’une puissante machine « de fraude » à travers une Administration partisane, de l’argent et les services de sécurité prêts à mater tout contestataire.