Présidentielle 2020 : l’Union Européenne ne déploiera pas d’observateurs en Guinée

0
812

Le ministre des Affaires étrangères a eu une séance de travail avec les ambassadeurs de l’Union européenne établis à Conakry, jeudi 8 octobre. La rencontre était essentiellement axée sur le processus électoral en Guinée.

Au sortir de la réunion, le chef de la délégation de l’Union européenne a dit avoir échangé de façon très franche et très ouverte sur le processus de préparation de ces élections qui doivent avoir lieu le 18 octobre.

« Un moment important dans l’histoire de la Guinée. (…). On s’est donné rendez-vous pour une autre séance, parce que c’est un travail qui continue avec l’ensemble des ambassadeurs de l’Union européenne », a déclaré M. Josep Coll.

A la question de savoir si son institution va déployer des observateurs électoraux, le chef de la délégation de l’Union européenne a dit être derrière la CEDEAO dans sa démarche de déploiement des observateurs.

« C’est la CEDEAO et l’Union africaine qui vont déployer. Et nous serons avec (elles) pour examiner la situation », dira-t-il. S’agissant des discours à relent politique, le chef des diplomates de l’Union européenne a fait noter qu’heureusement, les campagnes se passent plus ou moins correctement, actuellement.

« On doit se féliciter de cela. Je pense que tous les candidats, les 12 candidats ont intérêt à ce que ça se passe dans les bonnes conditions, parce qu’à la fin, ils vont nous dire qu’ils ont gagné. Il faudrait bien qu’on puisse dire qu’ils ont gagné dans les meilleures conditions. Donc, je pense que d’ici le 18, les choses vont se passer correctement », a émis M. Josep Coll, avant de rappeler que l’Union européenne est en partenariat permanent avec la Guinée.

« Nous avons ici une relation politique et diplomatique de longue date. Et comme je le dis très souvent, nous étions là avant. Nous sommes là encore. Et nous serons là après », a conclu le chef de la délégation de l’UE.