Présidentielle à Boké : des altercations signalées dans certains bureaux de vote

0
234

Dans la commune rurale de Malapouya, à près d’une trentaine de kilomètres du centre-ville de Boké, certains bureaux de vote ont été obligés d’arrêter les opérations de vote avant l’heure de clôture prévue à 18 heures 00, suite à des insultes et autres  menaces proférées par un groupe de militants du Rpg arc-en-ciel, surchauffés, a-t-on constaté sur place.

À Koniya, des citoyens demandaient  de voter par dérogation pour des personnes qui se sont déplacées.

Une situation qui  a affecté le climat  entre votants et agents des bureaux de vote.

« Des gens viennent avec des dizaines de cartes. Nous sommes envahis par des militants du Rpg arc-en-ciel » déplore un membre du bureau de vote numéro 890 dans la localité de Koniya centre écoles primaires.

A Kambilam, dans la commune rurale de Kanfarandé, le vote a déjà pris fin. Sans les forces de l’ordre, le vote s’est déroulé sans problème, sur 139 électeurs, plus de 120 votants ont glissé dans l’urne.

Plusieurs électeurs rencontrés se sont réjouis de s’être acquittés de leurs devoirs civiques et  invitent les guinéens à accepter les résultats des urnes. Partout la présence des forces de sécurisation des bureaux de vote se fait sentir et aussi des kits  sanitaires. Ici, les bureaux de vote ont suspendu les opérations  à 18 heures. Et on s’achemine vers le dépouillement des procès-verbaux, dans les différentes commissions de centralisation et de sécurisation des votes.

A noter que 577 bureaux de vote étaient déployés dans les différentes circonscriptions de Boké, selon le président de la CEPI.