Présidentielle Bissau-guinéenne : un duel entre ex-Premiers ministres (De notre envoyé spécial)

0
807

A quelques heures de la fin de la campagne électorale pour le second tour de l’élection présidentielle en Guinée-Bissau, les deux candidats en lice dans ce scrutin prévu pour ce 29 décembre, Domingos Simoës Pereira, candidat du PAIGC et Umaro Sissoco Embalo du Madem G15, continuent à travers tout le pays à faire la cour aux électeurs. La discipline et la non-violence sont les maîtres-mots autour desquels ces deux protagonistes développent leurs programmes de société respectifs.

Les militants des deux camps usent de tous les moyens pour la promotion de leur candidat. Dans la capitale Bissau, toutes les rues sont pavoisées avec des effigies des deux aspirants au poste de la magistrature suprême bissau-guinéenne. Ça chante et danse à tous les carrefours, des véhicules de transport public (les bus Tokatoka), les panneaux publicitaires, les t-shirts même les arbres ne sont en reste.

Les militants du général Umaro Sissoco Embalo sont identifiables par les foulards traditionnels rouges ou noirs sur fond blanc appelé communément Keffieh lequel a été popularisé par le leader palestinien, Yasser Arafat.  Leur champion, le général Embalo se présente sur ses différents posters avec la tête enturbannée avec ce mouchard traditionnel.

Ce mercredi 25 décembre, jour de Noël, Domingos Simoës Pereira arrivé en tête du premier tour avec 40,13% des suffrages, était à Farim où il a présidé un match de football. Quant à Umaro Sissoco Embalo arrivé en seconde position avec 27,65%, il était l’hôte des populations de la ville de Bafata, une localité située à 138km, à l’est de la capitale Bissau.

Pour rappel, Umaro Sissoco a bénéficié du ralliement de plusieurs ténors qui n’ont pas pu franchir le premier tour. Parmi ses alliés comptent entre autres, Nuno Gomes Nabian qui avait recueilli 13,16% ou José Mario Vas, le président sortant qui a eu 12,41% des suffrages.

Domingos Simoës Pereira peut, quant à, lui compter sur les outsiders comme Idrissa Djalo, Yaya Djalo et Iva Cabral, le fils de feu Amilcar Cabral, le père de l’indépendance de la Guinée-Bissau et fondateur du PAIGC.

La fin de la campagne électorale est annoncée pour ce vendredi 27 décembre.

Badicko Diallo envoyé spécial de Guinéenews à Bissau.