Présidentielle : Dalein reçoit le soutien de la Coalition citoyenne des libéraux pour l’alternance 

0
974

Au siège de l’UFDG, ce mardi 6 octobre, la Coalition citoyenne des libéraux pour l’alternance, une coalition de partis politiques et d’associations de jeunes, a déclaré son soutien à la candidature de Cellou Dalein Diallo, candidat de l’UFDG à l’élection présidentielle. Des militants du Bloc Libéral – qui a décidé de ne pas aller à cette élection – font partie de cette coalition « en tant que citoyens ». Créée pour barrer la route à Alpha Condé et permettre l’alternance démocratique en Guinée, la coalition s’est refusée la neutralité.Pour elle, choisir la neutralité, c’est ouvrir la possibilité à une « confiscation éternelle de la souveraineté du peuple de Guinée par Alpha Condé et son clan ».

Dans sa quête d’alternance, la Coalition dit avoir été convaincue par le projet de société et la personnalité de Cellou Dalein Diallo. « En toute objectivité, après avoir parcouru les projets de société proposés, nous avons décidé de soutenir publiquement le candidat de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), El Hadj Mamadou Cellou Dalein Diallo », a déclaré madame Barry Kadiatou Diallo, en faisant lecture de la toute première déclaration de la Coalition.

Les membres de la Coalition, qui, ne reconnaissent pas la Constitution de mars 2020, estiment que le 23 décembre 2020 sera la fin du second et dernier mandat du Président Alpha Condé comme prévu par la Constitution de 2010. « Il devra en bon démocrate quitter définitivement le palais Sékhoutouréya et par ricochet quitter sa fonction de chef de l’Etat. Au-delà de cette date, il n’a ni la légitimité, ni la légalité de se maintenir à la tête de notre pays… », a déclaré la Coalition qui estime qu’on ne saurait faire du nouveau avec l’ancien.

Au-delà de l’aspect constitutionnel, la Coalition des libéraux pour l’alternance désavoue Alpha Condé à cause du « bilan désastreux » de ces 10 ans de gouvernance. Et appelle tous ceux qui sont épris de paix, de justice et de liberté à soutenir Cellou Dalein Diallo, « le candidat de l’alternance », le candidat dont « le projet de société est le mieux adapté aux besoins et réalités de la Guinée ». « La personnalité de monsieur Mamadou Cellou Dalein Diallo transcende tous les clivages sociopolitiques et revêt un caractère plus que fédérateur. Il rassure par ses discours politiques et fait figure de rassembleur de toutes les sensibilités socioculturelles de notre chère nation », a ajouté Barry Kadiatou.

Le responsable de la communication de l’UFDG, Ousmane Gaoual Diallo, a exprimé la joie et la satisfaction de l’UFG pour cet énième soutien – selon lui, la liste des partis politiques, organisations de la société civile et personnalité qui ont décidé de concourir aux côtés de l’UFDG est déjà longue. « C’est une satisfaction parce qu’elle (la Coalition) où nous questionnons chaque Guinéen de faire un choix entre la résignation face à une situation dangereuse pour notre tissu social, qui a mis en lambeau notre économie, qui a fini d’hypothéquer nos ressources naturelles et désorganiser notre société, et l’autre alternative d’espérance pour que chacun d’entre nous soit un acteur du vivre ensemble que nous voulons bâtir avec tous », a expliqué Ousmane Gaoual.

Le directeur de la communication a promis qu’une fois Cellou Dalein président, il saura mettre éviter au pays d’être gouvernés par les extrêmes, par un clan mafieux dont le souci est la prévarication de nos ressources financières et économiques de notre pays.