Présidentielle du 18 octobre : Ce que Fodé Oussou dit de la position des fédérations UFDG de Conakry 

0
1219

Pendant que les informations sur la participation ou non du principal parti de l’opposition guinéenne à la présidentielle du 18 octobre vont dans tous les sens, la décision de la direction nationale reste attendue. C’est ce que nous retenons d’un entretien téléphonique accordé par Dr Fodé Oussou Fofana à Guineenews ce dimanche 30 août en début de soirée.

Le vice-président de l’Ufdg et ex-député ne confirme pas, pour le moment, la position attribuée aux fédérations du parti à Conakry.  Même s’il ne démentit pas non plus une information véhiculée dans les médias.

Cependant, Dr Fodé Oussou Fofana a été clair : la décision du parti dirigé par Cellou Dalein Diallo n’est pas prise. « La direction nationale va se retrouver, la décision qui va être prise, ça va être la décision de l’ensemble, ça va être la décision qui va dans l’intérêt supérieur du parti« , déclare-t-il. Avant de couper en ces termes : « cette décision, elle n’est pas [encore] prise« .

Auparavant, celui qui fut le président du groupe parlementaire ‘’les libéraux-démocrates’’ pendant la 8ème législature de l’assemblée nationale a précisé la portée du processus actuel au sein de sa formation politique. Expliquant que « nous [Ufdg, ndlr] faisons les consultations tout simplement parce que nous avons envie de connaitre l’avis des uns et des autres avant de prendre notre décision.« 

D’ailleurs à propos du contexte politique actuel, note-il, « l’Ufdg a la culture de la consultation. » Mais, tempère-t-il, « cette culture de la consultation ne veut pas dire que nous sommes d’accord sur le processus. »

Et l’opposant de rappeler les principes que l’Ufdg a toujours défendus avec d’autres partis de l’opposition. « Avant d’aller à une élection, il y a des choses qui doivent être réglées, c’est à dire il faut que le fichier électoral soit bon. Tous les responsables, de la base au sommet, tout le monde, même ceux qui veulent donner leur avis disent qu’il faut que le fichier soit un fichier bon, un fichier consensuel« , assure l’opposant.

Avant de préciser enfin que la décision ne sera pas prise selon le nombre de personnes qui sont pour ou contre que l’Ufdg aille à la participation à la prochaine présidentielle.