Présidentielle du 18 octobre: Dalein pose ses conditions

0
2024
Cellou Dalein Diallo, président de l’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG).
Cellou Dalein Diallo ne boycotte pas la présidentielle proposée pour le 18 octobre prochain mais il n’y participera pas sans conditions.
C’est la quintessence des propos de l’opposant et président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) ce matin chez nos confrères de RFI.

Sans cesse sollicité par les médias depuis  que le communiqué de la CENI proposant la date du 1er tour de la présidentielle au 18 octobre prochain, Cellou Dalein Diallo vient de s’exprimer sur la question.

Et c’est nos confrères de rfi que le principal opposant au régime Condé a préféré pour s’exprimer.

Sur les antennes de rfi, Dalein déclare que: « Nous n’acceptons pas la constitution. Nous ne reconnaissons pas le parlement. Nous exigeons que le scrutin du 22 mars soit annulé. Sans compter que nous avons un problème sérieux avec le fichier électoral qui a été tripatouillé à plusieurs reprises, tout le monde le sait. Nous voulons aller aux élections mais nous voulons que  toutes les conditions d’un scrutin inclusif, transparent et juste soient réunies. »

Une déclaration qui en dit long sur le contexte de crise dans lequel la CENI version Kabinè Cissé fait son premier pas vers son premier rendez-vous electoral en Guinée.