Présidentielle du Mali : faible engouement dans les bureaux de vote à Conakry (11H30)

0
527

Contrairement au premier tour, ce second tour de l’élection présidentielle du Mali se déroule à Conakry ce dimanche 12 août avec un faible engouement, a-t-on constaté au siège de l’ambassade au quartier Cameroun dans la commune de Dixinn.

Interrogé par Guinéenews© après avoir glissé son bulletin dans l’urne, Boubacar Karim Coulibaly admet ce second n’a pas suscité assez engouement. Toutefois il invite ses compatriotes à accepter les résultats qui sortiront des urnes.

« Ce deuxième tour de l’élection présidentielle malienne se déroule dans un climat apaisé. Si ce n’est pas à cause de la menace de pluie, la cour de l’ambassade refoulerait de monde. Mais d’ici l’après-midi, vous constaterez un grand engouement et une forte mobilisation au tour des bureaux de vote. Le résultat qui va sortir des urnes, doit être accepté par tous les Maliens. Aujourd’hui, la démocratie malienne a 25 ans. Donc, nous sommes très murs et nous devons mettre le pays devant», a déclaré M Coulibaly, membre de la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante) du Mali.

C’est le même son de cloche chez Ama Traoré qui exhorte à son tour ses compatriotes à accepter le verdict des urnes. «J’ai voté dans la paix et dans le calme. Le pays nous appartient à tous, il faut qu’on s’unisse pour soutenir le président qui sera élu à l’issue de vote afin de sauver notre pays. Le Mali est un et indivisible », a-t-il lancé.

Venue pour accomplir son devoir citoyen, Mariame Cissé nous a confiés que le vote s’est bien déroulé. Toutefois, elle a souhaité un changement au Mali.  « Nous voulons un changement au Mali. Tous les jours que Dieu fait, nos parents nous appellent que notre pays se porte mal. Nous voulons que le pays change afin que nous nous retournions…», a-t-elle expliqué.

Le deuxième tour de l’élection présidentielle du Mali oppose le président sortant Ibrahim Boubacar Kéita (IBK), candidat du RPM et Soumaïla Cissé, de l’URD.

Il faut par ailleurs rappeler que la première manche de cette présidentielle malienne s’est déroulée le 29 juillet et avait opposé 24 candidats dont une femme, Djnéba N’Diaye.