Présidentielle en Guinée-Bissau : voici les recommandations des observateurs de l’UA, en attendant les résultats (De notre envoyé spécial)

0

Dans la soirée du lundi 30 décembre, à la suite de la CEDEAO, la mission de l’Union Africaine (UA) venue observer le déroulement du second tour de la présidentielle en Guinée-Bissau, a présenté à la presse sa déclaration préliminaire.  C’est Dr Joaquim Rafaël BRANCO, ancien Premier ministre de la République démocratique de São Tomé et Principe et Chef de mission qui a présenté ladite déclaration.

Parlant du contexte politique dans lequel l’élection s’est tenue, la mission de l’Union Africaine a rappelé ceci : « l’élection s’est déroulée sur fond de tensions sociales au sein de l’administration publique du fait des retards de salaires et de grève des enseignants. La mission a constaté dans certains cas, l’instrumentalisation du facteur ethnique et religieux dans l’espace politique. A cela s’ajoute, l’utilisation contradictoire d’un narratif sur l’État-Nation et la souveraineté populaire comme facteur d’identification politique et de clivage partisan. En outre, la saisie du matériel de campagne du candidat Embalo à la frontière du pays a failli déboucher sur une confrontation entre les acteurs. »

La mission d’observation électorale de l’UA a félicité le peuple Bissau-guinéen pour sa maturité politique et son appropriation du processus électoral. Elle a constaté que le scrutin s’est déroulé dans la paix et la sécurité nécessaires à la libre expression du suffrage. Poursuivant, la mission panafricaine a affirmé que nonobstant ces rares incidents, la campagne électorale et le vote se sont bien déroulés sur l’ensemble du territoire. ‘’L’élection a été globalement libre, régulière et transparente », estime la mission avant de lancer un appel au calme et à la retenue en attendant la proclamation officielle des résultats par la Commission nationale électorale (CNE).

Par ailleurs, le Chef de mission a adressé quelques recommandations à l’endroit de la Communauté internationale en faveur de la Guinée Bissau.

« Nous demandons à la Communauté internationale de faire un effort pour aider le peuple de la Guinée-Bissau a surmonté les difficultés du moment. La Guinée-Bissau a beaucoup de potentialités. Avec l’aide de la Communauté internationale, on pourra suivre un schéma de reconstruction de l’unité nationale », a-t-elle suggéré.

Faut-il préciser que les résultats provisoires du scrutin sont attendus ce 1er janvier 2020.

Badicko Diallo envoyé spécial de Guinéenews à Bissau.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.