Présidentielle ivoirienne : plus de 2000 électeurs votent ce samedi à Conakry  

0
374

A l’image de leurs compatriotes vivant sur le territoire national, les Ivoiriens résidents en Guinée – du moins, ceux qui sont inscrits sur le fichier électoral –  se mobilisent ce samedi 31 octobre pour élire leur Président.

Sur les plus de 7 000 Ivoiriens (Ambassade), ils sont environ 2 500 dont 2 115 à Conakry à pouvoir voter. En plus des 5 bureaux de vote installés à l’ambassade de la Côte d’Ivoire à Conakry, deux autres  bureaux de vote sont installés à Kankan (plus de 240 électeurs) et N’Zérékoré (142 électeurs).

Le centre de vote de Conakry a été ouvert à  8 h 30. Ce n’est que vers 11 heures que la présence des électeurs a commencé à être forte. Pour guider les électeurs vers leurs bureaux de vote,  Fina Moussa Camara, Chargé à la mobilisation et à l’organisation de la communauté ivoirienne en Guinée. M. Camara est aussi là pour donner quelques informations aux journalistes.

Dans chaque bureau de vote, les électeurs trouvent un bulletin unique avec les quatre candidats retenus par le Conseil constitutionnel ivoirien,  à savoir Alhassane Ouattara – candidat à un troisième mandat –, Pascal Affi N’Guessan, Aimé Henri Konan Bédié et le candidat indépendant Kouadio Konan Bertin dit KKB.

Comme il fallait s’y attendre, dans les bureaux de vote, il n’y a aucun représentant de Pascal Affi N’Guessan ni de Henri Konan Bédié. Ces deux candidats en lice ont appelé au « boycott actif » et à l’empêchement de la tenue de ce scrutin présidentiel de ce 31 octobre.

D’ailleurs, face à cet appel, la commission électorale a  pris des dispositions. « Tout le monde connaît la tension qui prévaut dans notre pays hôte, la Guinée. Mais, il y a aussi ce que vous savez chez nous par rapport au mot d’ordre des autres candidats, notamment le boycott. Nous avons donc pris, du point de vue sécurité, dix éléments des  forces de l’ordre pour pouvoir nous accompagner », a expliqué Chérif Fousseni, président de la commission électorale indépendante de la Côte d’Ivoire en Guinée.

Appel à la paix

C’est également pour ces mêmes raisons de sécurité que la commission électorale a décidé de délocaliser tous les cinq bureaux de vote dans les locaux de l’Ambassade.

C’est aux environs de 11h30 que l’Ambassadeur de la Côte d’Ivoire en Guinée, accompagné de l’administrateur directeur général d’Afriland First Bank en Guinée, le Camerounais Guy Laurent Fondjo – son ami venu manifester sa solidarité aux Ivoiriens – est venu s’acquitter de son devoir civique.

« C’est vrai que nous sommes à mi-chemin, mais les choses se passent bien », s’est réjoui S.E. Youssouf Mifougo Diarrassouba par rapport au déroulé du scrutin ce jour.

« Le message que je lance, est celui de paix. Vous savez rien ne peut se faire sans la paix. Il faut qu’après ces élections, les Ivoiriens se retrouvent pour continuer à consolider les acquis », a-t-il lancé à l’endroit de ses compatriotes.