Présidentielle : l’OGDH exprime sa crainte pour le scrutin du 18 octobre

0
588
Photo d'archive

Dans une déclaration dont Guinéenews a reçu copie  ce vendredi 02 octobre, l’OGDH (Organisation Guinéenne de Défense des Droits de l’Homme) exprime sa crainte par rapport au scrutin du 18 octobre 2020, alors que la campagne électorale a déjà enregistré à Labé, Dalaba et Faranah violences.

L’OGDH a condamné ces actes de violences qui viseraient à perturber la campagne électorale et les considèrent comme attentatoires aux principes régissant une élection libre. Au même moment, l’OGDH se réjouit de la libération de 35 des 42 personnes arrêtées et détenues à Kankan suite aux violences engendrées par le double scrutin référendaire et législatif du 22 mars dernier.

L’OGDH a aussi indiqué avoir été saisie de nouveaux cas d’arrestations au cours de cette semaine. Sur ce point, l’organisation de défense des droits de l’homme cite notamment  Oumar Sylla alias Foniké Mengué, arrêté mardi lors de la manifestation du FNDC (Front National de Défense de la Constitution). Déclaration !

Lire la déclaration en cliquant sur le lien suivant : Déclaration OGDH – 01-10-20