Présidentielle sénégalaise: comment le scrutin s’est déroulé à Conakry (témoignages des électeurs) 

0
1157

La communauté sénégalaise vivant à Conakry s’est massivement acquittée de son devoir de citoyen ce dimanche 24 février au compte du premier tour de l’élection présidentielle. C’est l’école primaire du centre, dans la commune de Kaloum qui a abrité les cinq bureaux de vote mis en place pour les électeurs sénégalais de la circonscription de la capitale Conakry.

Après avoir glissé son bulletin dans les urnes, Mme Diallo Assiétou, une électrice a confié à la presse ses impressions sur le déroulement du scrutin. «J’ai voté dans la plus grande tranquillité et dans la transparence. Je souhaite que le scrutin se s’achève dans de bonnes conditions. J’invite tous mes concitoyens sénégalais en Guinée de voter, c’est le Sénégal qui y gagne», a-t-elle lancé.

Pour cet autre citoyen sénégalais, Réné Diatta, les opérations de vote n’ont pour le moment enregistré aucun incident par rapport au déroulement du scrutin. «Nous sommes venus pour choisir librement celui qui va conduire notre pays pour les cinq prochaines années. Nous n’avons rencontré aucune difficulté liée aux opérations de vote. Les salles ont été ouvertes à temps et les électeurs aussi ont commencé massivement le vote à temps. Moi, je n’ai mis que 20 minutes pour terminer mon vote», a-t-il laissé entendre.

C’est la même remarque chez Ramatoulaye Traoré. «Le vote se passe dans la plus grande transparence. Je suis très contente de participer aux activités de mon pays. C’est une manière pour moi de montrer mon patriotisme», s’est-elle réjouie.

Quant à Karamoko Badiar, le vote est l’une des rares occasions pour les citoyens d’exprimer leur volonté à travers les urnes. «L’organisation a été très bien faite. En un quart d’heure, j’ai fini de voter. J’espère que ce climat va continuer à caractériser toujours le vote pour que le meilleur gagne. C’est un devoir pour moi de voter parce que ce n’est pas à tout moment que les citoyens ont la chance d’exprimer leur choix dans les affaires de leur pays. Le vote est l’une des manières et il est important d’y prendre part», a-t-il expliqué.

«J’invite la population sénégalaise d’être calme, sereine et attendre la décision du Conseil Constitutionnel», a lancé  Amadou Lamine N’Diaye.

«Nous sommes venus accomplir un devoir citoyen. Le Sénégal a une culture électorale. Depuis longtemps, nous avons commencé de voter démocratiquement. Le scrutin se passe très bien, les électeurs sont là ainsi que les représentants des partis politiques en lice. Cette année, il y a une particularité parce que nous n’avons constaté aucune violence. Tout se passe bien dans la transparence… Beaucoup pensaient qu’on n’ira pas aux élections mais, tel n’a pas été le cas», a-t-il fait comprendre.