Présidentielle sénégalaise : le jeune candidat Abdou Wahab Ben Geloune aux fortes chances

0
717
Le jeune entrepreneur Abdou Wahab Ben Geloune est candidat à la présidentielle sénégalaise du 24 février 2019. Fort d’un engagement puissant et dun patriotisme d’un rare qualificatif, l’homme se lance dans la conquête du pouvoir pour apporter davantage son expertise au développement d’un Sénégal dont il rêve émergent.
Dentrée, le président du Groupe WEEGO -spécialisé dans la téléphonie mobile-, triplé d’ancien Administrateur Général de Canal+ en Guinée et de Président du Soumba Football Club, affiche la volonté de se battre pour l’instauration, dans un futur relativement proche, d’un respect souverain des droits et des libertés fondamentales pour l’ensemble de ses concitoyens.
Panafricaniste dans l’âme et acteur économique de terrain par excellence, Abdou Wahab Ben Geloune est très impliqué dans le réseau entrepreneurial de la zone ouest-africaine.
En se lançant en politique, il se pose un certain nombre de questions. A savoir : « Combien de sénégalais, doués et intelligents, de ma génération et de celle de nos ainés, nont pu voir aboutir leur rêve de réussite du fait des inégalités, contradiction suprême d’une formation à priori égalitaire ? Combien de vieux retraités, dont le parcours professionnel au service de la collectivité fut d’une exemplarité notoire, à tous points de vue, vivent aujourdhui, au crépuscule de leur vie, dans une précarité sans nom ? Combien de femmes sont aujourdhui incarcérées au Sénégal, pour crime d’infanticide, faute de moyens de survie et d’encadrement social adéquat ? », sinterroge le jeune candidat.
Doù son engagement adossé à une ferme volonté de ressusciter le Sénégal des vraies valeurs ; « un tout autre pays que ce que les politiciens postindépendances en ont fait sera largement partagé avec les compatriotes afin que nous menions le seul combat qui vaille : celui de la liberté. Une liberté qui sera le lit de toutes les formes d’épanouissement auxquelles aspire un pays », affiche-t-il.
Voyant les statistiques placer encore et toujours sa patrie parmi les nations les plus pauvres de la planète, à cause, -apprend-il et à son corps défendant-, d’un système défaillant qui demeure parmi les plus inefficaces au monde, Abdou Wahab Ben Geloune impute cette malheureuse situation au fait de la corruption qui, selon ses dires, a fini de gagner les masses vaillantes laissées à elles-mêmes.
Et pour inverser cette tendance, celui qui s’identifie déjà au futur président du Sénégal au soir de la présidentielle du 24 février, promet une nation où les jeunes n’auront pas à se substituer à l’État pour aider leurs parents à survivre, où les filles seront traitées avec le respect dû à chaque citoyen, où chaque citoyen et citoyenne jouira pleinement de ses libertés, de ses droits inaliénables, du profond respect de la vie, de la dignité humaine, des droits et libertés individuelles. Le tout dans un environnement qui offrira aux enfants un accès inconditionnel à l’éducation, un toit aux travailleurs et des opportunités à chaque citoyen et citoyenne.
Autant évaluer l’énormité des défis qui interpellent le jeune candidat et la vaillante équipe qui l’accompagne. Et Ben Geloune en est fortement conscient. En homme d’action passionné de faire bouger les lignes où ça coince, le candidat à la présidentielle sénégalaise rappelle que la transformation d’une société est à la fois longue et complexe, et que le sentier qui y mène est parsemé dembûches avant de réussir à réaliser ces chantiers tout autant ambitieux qui lui tiennent à cœur.
« La difficulté et la complexité ne sont pas des obstacles infranchissables et ne nous effraient pas. Des pays ont évolué avant nous. D’autres pays le feront certainement après. Nous sommes tous capables de faire bouger les choses. Nous sommes tous, tout simplement, capables », place sereinement le jeune leader.
A la lueur de tout ce qui précède, Abdou Wahab Ben Geloune semble être bien parti pour briguer la magistrature suprême de son pays, avec un exploit à la Macron. En tout cas, l’homme d’affaires qui débarque dans l’arène politique, jouit d’un fort soutien de la diaspora sénégalaise d’ici et dailleurs, en plus de ses compatriotes restés au pays.
La culture générale, le sens aigu de dynamisme dans les affaires et les négociations, ainsi que l’ouverture d’esprit sont entre autres qualités qui militent en cette faveur. Une élection qui, si elle se matérialise, contribuera davantage au renforcement des liens de coopération bilatérale entre le Sénégal et la Guinée où Abdou Wahab Ben Geloune est établi depuis près de 20 ans, non sans être tant physiquement que moralement proche du Sénégal qui l’a engendré.