Presse: la HAC suspend un animateur et son émission

0
460

La Haute Autorité de la Communication (HAC) a pris ce jeudi 27 septembre une décision suspendant l’émission «Zone libre » de la radio Nostalgie Guinée, la première radio privée du pays. Soriba Kolenté Camara, l’animateur de l’émission, est également suspendu de l’exercice du métier pendant un mois.

La HAC reproche au journaliste et à son émission d’avoir ‘’introduit des invités qui ont tenu des propos allant dans le sens de la remise en cause de la coexistence pacifique entre les communautés ethniques guinéennes.

«Les Soussous doivent avoir honte d’être des compléments ; on les utilise et on les jette ; les Soussous ont perdu leurs terres, ils ne peuvent plus attendre… » Sont, entre autres propos, qu’auraient tenus les invités de l’émission ‘’Zone libre’’ et qui ont été rapportés par la décision N0 010 de la HAC en date de ce jeudi 27 septembre.

S’appuyant sur l’article 108 de la loi organique portant sur la liberté de la presse et des dispositions de la constitution (dans ses articles 4,5 et 6), les huit commissaires de la HAC estiment que ces propos constituent une discrimination ethnique, un acte de propagande régionaliste, une atteinte à l’intégrité du territoire national de la République.

Selon la décision de la HAC, Hajjar Souhel, le directeur général de la radio Nostalgie FM, n’a pu justifier le choix et l’angle du traitement réservé à l’émission incriminée.

Par ailleurs, il faut signaler que trois autres journalistes de Nostalgie FM seront entendus le 1er août à la DPJ, suite à la plainte d’une dame pour diffamation.

Lire:Decision HAC