Prétendue saisie d’armes à Labé : Le député révèle, mais le gouverneur « ne veut pas polémiquer »

0
154

A l’occasion d’un point de presse organisé ce lundi 21 octobre 2019 au siège local du front national pour la défense de la constitution (FNDC) à Labé, le député uninominal dans sa communication, a révélé l’origine des armes présentées la semaine dernière par le gouverneur de région sous le prétexte que celles-ci auraient été saisies dans les mains d’un manifestant qui a pris la clé des champs.

Selon Mamadou Cellou Baldé, il s’agit là purement et simplement d’un pistolet faisant partie des scellés de la justice. « Vous voyez avec quelle légèreté le gouverneur a dit qu’il a pris un pistolet traditionnel, qu’il a pris une arme blanche, qu’il a pris des balles alors que des sources concordantes disent que ce pistolet-là fait partie des scellés qui étaient gardées à la justice. C’est une maison qu’ils avaient perquisitionnée à N’diolou parce qu’on leur avait dit qu’il y a un bandit là-bas ; si vous-vous rappelez même les radios avaient fait passé ça ; ils ont pris ce pistole et la machette et c’est ce qu’ils ont ramenés pour dire que c’est sur les manifestants qu’on les a saisis », déclare le députe uninominal de Labé.

La réussite des différentes manifestations à Labé la semaine dernière, aurait dérangée les autorités à tous les niveaux, estime Cellou Baldé. « Mais on comprend, il a eu la pression de Conakry, il a été appelé par le président lui-même pour lui dire qu’est ce que vous foutez à Labé ? Vous êtes assis, ils sont en train de sortir des vingtaines de milliers de personnes manifester. Vous savez pourquoi ? C’est parce qu’ici, nous avons prouvé avec notre manifestation que si les forces de l’ordre ne sortent pas et tirent sur les enfants, ont peut manifester sans problème », affirme-t-il.

Joint au téléphone par Guinéenews©, El Hadj Madifing Diané le gouverneur de la région administrative de Labé a déclaré : « Je ne polémique pas autour de ça. »

Il faut par ailleurs rappeler que Madifing Diané, le gouverneur de la région administrative de Labé a au cours d’une conférence de presse présenté aux journalistes le jeudi 27 octobre dernier un pistolet artisanal, une cartouche, une machette et des balles qui selon lui, seraient saisies des mains d’un manifestant qui est jusque-là introuvable.