Prévention du Coronavirus : quand le RPG viole les consignes du gouverneur de Conakry

0
857

En ces temps de psychose et prévention voire de riposte à la pandémique du Coronavirus en Guinée, le gouverneur de la ville de Conakry, le général Mathurin Bangoura a pris des décisions importantes parmi lesquelles l’interdiction de tout regroupement qui dépasse plus de 100 personnes.

Curieusement, le parti au pouvoir, le RPG Arc-en-ciel ne s’est pas plié à cette mesure comme d’ailleurs l’UFDG. Ce samedi 14 mars, elle a tenu son habituelle assemblée générale hebdomadaire qui a regroupé plus de mille personnes. Ce meeting a s’est déroulé en l’absence de tout appareil thermo flash pour au moins prendre la température des uns et des autres même s’il y avait un kit de lavage des mains en place.

Au cours de cette assemblée, le secrétaire permanent du RPG Arc-en-ciel Sékou Condé a rappelé que les militants n’étaient pas d’humeur à cause du retard accusé dans la fixation de la nouvelle date des élections.

 « Il y avait des militants qui demandaient la tenue des élections. Maintenant les élections auront lieu le 22 mars prochain. Ce jour, nous allons voter la Constitution de la République de Guinée. Ces élections, le RPG les remporteront parce que nous avons un boulevard ouvert devant nous. Nous n’avons que 5 jours de campagne, la victoire n’est plus loin, elle est dans nos mains », a-t-il expliqué.

Dans la même logique, M. Condé a affirmé qu’ils se sont compris sur les stratégies de sécurisation des bureaux de vote. « Ces stratégies doivent être respectées le 22 mars. Chaque secteur, les jeunes choisis pour la sécurisation de nos bureaux de vote et de nos centres de vote doivent être prêts à assurer cette sécurité. Que personne n’ait peur ce jour-là. On doit sortir et monter à la face du monde entier que la Guinée veut une nouvelle Constitution », a lancé le Secrétaire permanent du parti au pouvoir, le RPG Arc-en-ciel.