Primature : Alpha Condé renouvelle le bail de Kassory 

0
881

Dans un décret lu à la télévision nationale ce vendredi 15 janvier 2021, le président Alpha Condé a reconduit Ibrahima Kassory Fofana à son poste de Premier ministre. Il va diriger le Premier gouvernement de la IVe République.

Issu de la lignée des imams, Ibrahima Kassory Fofana, est né à Forécariah en Basse-Guinée. Il est diplômé de la Faculté de comptabilité de l’université de Conakry avec mention remarquable. Depuis, l’homme a enchaîné les succès et son cursus au sein de l’administration publique guinéenne poursuit inexorablement sa trajectoire ascendante. Ibrahima Kassory Fofana, ‘’DONKAS’’ pour les intimes, est macro-économiste et spécialiste des questions économiques.

En mai 2018, il est nommé Premier ministre par le Président Alpha Condé en remplacement d’un autre natif de Forécariah, en la personne de Mamady Youla.

Mais avant, Don Kass a occupé des postes stratégiques dans l’écurie d’Alpha Condé et de son prédécesseur.

Candidat à l’élection présidentielle de 2010 où il est arrivé 11ème avec 0,66% au premier tour, Kassory Fofana se ralliera au RPG qui va remporter les élections. Mais très vite, la confiance entre les deux amis s’effrite et Kassory entre en “rebellion” et devient l’un des opposants les plus farouches au régime Condé lors des législatives de septembre 2013. Il s’en sortira avec un siège sur les 114 députés.

Il décide alors de faire “une alliance utile” en réjoignant de nouveau le camp présidentiel. Cette fois-ci semble être la bonne. En 2014, il est bombardé ministre d’État à la Présidence, chargé des questions d’investissements et des partenariats public-privé. Poste qu’il occupa jusqu’à sa nomination comme Premier ministre.

Sous le règne du général Lansana Conté, l’enfant prodige de Forécariah gravira plusieurs échelons au ministère de la Coopération d’alors. Il occupera respectivement les postes de ministre du Budget et de la Restructuration du secteur parapublic et administrateur des grands projets dans le gouvernement de Sidya Touré. Il est promu en 1997 ministre de l’Economie et des Finances gérant ainsi la reprise des relations avec le FMI et la Banque mondiale et mettant en œuvre le programme d’ajustement structurel de la Guinée. Il initiera également un programme de lutte anti-corruption, une première en Guinée, qui aboutira à des arrestations et traduction en justice des cadres concernés, et un programme d’assainissement du fichier de la fonction publique qui permettra de récupérer des milliards de francs guinéens économisés sur la masse salariale du trésor public.

Parallèlement, il est gouverneur pour la Guinée de la Banque africaine de développement de 1996 à 2000 et administrateur pour la Guinée du Fonds monétaire international de 1998 à 2000.

Cependant dans le parcours de ce macro-économiste, tout n’a pas été rose. En 2000, Kassory Fofana quitte le gouvernement pour des raisons diversement interprétées : conflit avec l’armée autour des dépenses de celle-ci, manipulation orchestrée contre lui par l’entourage de Lansana Conté. Il décide de partir à l’étranger, au Sénégal d’abord puis aux Etats-Unis.

Alors qu’on le pensait mort politiquement, le voilà revenir au pays en 2009, sous la transition militaire après la mort de Lansana Conté. Ainsi, il crée le parti Guinée pour tous (GPT).

Plus de dix ans après, beaucoup d’eau a coulé sous le pont. Mais on retiendra de l’homme sa pugnacité et cette fameuse déclaration : “je préfère l’ordre à la loi”.