Prix de l’essence : la Guinée serait d’accord pour une flexibilité du prix du carburant à la pompe.

septembre 16, 2018 7:25
0

Le principe d’un accord multipartite (gouvernement, patronat, syndicat, secteur pétrolier) pour fixer le prix du carburant sera bientôt un lointain souvenir. La flexibilité du prix du carburant, parfois au forceps, comme l’a fait le 1er juillet dernier, le premier ministre Kassory Fofana, sera bientôt la règle.

En effet, le lundi 17 septembre 2018, l’équipe de la revue semestrielle du Fonds monétaire international (FMI) va entamer son travail en Guinée.
Mais bien avant, dans la perspective de la mission, le bureau du FMI en Guinée avait envoyé une série de questions aux autorités guinéennes. Dans cette série de questions, le FMI a demandé des clarifications sur des points précis pour faciliter les négociations avec la Guinée, notamment plus de clarté sur la structure des prix du carburant et sa fixation à la pompe.
Selon une source, qui a consulté le mémorandum de réponses, les autorités guinéennes seraient favorables à la flexibilité des prix à la pompe.
Autrement, finis les nombreux accords ou protocoles d’accords avec les acteurs sociaux pour la fixation de prix du carburant à la pompe.
Seul le marché international sera désormais maître de nos portefeuilles à la pompe.