Procès du 28 Septembre : le Premier ministre pose la première pierre du tribunal criminel spécial

0
648

A Conakry, le Premier ministre Kassory Fofana a procédé ce lundi à la pose de la première pierre du siège du tribunal criminel spécial devant juger le dossier sur le massacre du 28 Septembre. Partis pour quelques mois, selon le ministre de la Justice Mohamed Lamine Fofana, ces travaux  sont entièrement financés par le budget national de développement (BND).  L’édifice va être réalisé dans l’enceinte de la Cour d’appel de Conakry.

 « Ces travaux […] traduisent doublement la volonté politique du Chef de l’Etat et le début de concrétisation des engagements financiers du gouvernement pour l’organisation effective, dix ans après les faits, du procès du 28 Septembre », a dit le ministre de la Justice dans son discours. « Nous serions pleinement à la hauteur des attentes légitimes de la société guinéenne, qui a soif de justice, qui attend en particulier, de ses élites politiques et administratives, qu’elles ne tolèrent plus l’impunité…», a-t-il promis.

« Le procès doit se tenir sans trop de délai désormais », a dit le Premier ministre qui  a invité le ministre de la Justice à veiller sur le respect des obligations contractuelles de l’entreprise en charge des travaux. « Le procès doit se tenir sans trop de délai désormais. Et cet édifice dont nous posons la première pierre aujourd’hui sera pour nos concitoyens de même que pour les observateurs un symbole durable de la lutte contre l’impunité en Guinée », a-t-il déclaré.

Vendredi dernier, au cours d’une conférence de presse animée à Conakry, le ministre de la Justice a réitéré que le procès devrait s’ouvrir au mois de juin prochain.