Procès pour « Outrage » au chef de l’État: le Parquet a requis deux ans de prison contre le militant de l’UFDG

avril 3, 2018 5:49
0

Le Procureur de la République près le tribunal de première instance de Mafanco a requis deux ans d’emprisonnement et le paiement d’une amende de deux millions de francs guinéens contre Ibrahima Sory Camara, le propagandiste du principal parti de l’opposition, poursuivi pour « injures, diffamation et outrage » à l’endroit du chef de l’Etat. Avec ce réquisitoire, le Procureur Aly Touré croit être clément avec le prévenu qui aurait pu écoper de 4 ans et 6 mois d’emprisonnement avec le cumul des peines des trois infractions.

« On ne lance pas l’alerte en diffamant le Chef de l’État « , a répliqué le Procureur dans son réquisitoire avant de signaler que le prévenu ne cite nullement les « communicants » du RPG dans la vidéo. Or, Ibrahima Sory les cite comme ses sources d’information.

Alors qu’Ibrahima Sory et ses avocats nient l’authenticité de la vidéo, le procureur Aly Touré les a mis au défi de fournir la version authentique…

Au moment nous mettons en ligne cette dépêche, les avocats de la défense se succédaient  pour prouver l’innocence de leur client. Cela, en présence de certains responsables de l’UFDG dont le vice-président Fodé Oussou Fofana.