Projet de budget pour 2019 : Kassory réduit le train de vie de l’Etat pour « investir » dans l’avenir

novembre 10, 2018 6:41
0

Le gouvernement a déposé il y a quelques jours à l’Assemblée nationale son projet de budget pour l’année 2019. Ce sera le premier budget de plein exercice du gouvernement Kassory Fofana.

La grande nouveauté de ce budget est que le cadre de sa construction a été défini par la Primature, en accord avec la Présidence, alors que, jusque-là, c’est le ministère du Budget qui faisait lui-même le budget et le soumettait à la Primature et à la Présidence avant son dépôt à l’Assemblée nationale.

Cette orientation et cadrage budgétaires – projet de loi de finances pour 2019 dont nous avons obtenu copie, constitue une véritable révolution budgétaire sur plusieurs points :

1. les budgets de fonctionnement de tous les ministères sont réduits de 20% à l’exception des ministères de la justice, de l’action sociale, de la sécurité et de la défense ;

2. les économies ainsi réalisées sur tous les ministères impactés, soit environ 500 milliards, sont investies exclusivement dans cinq ministères : l’éducation, la santé, l’agriculture, la pêche et l’élevage ;

3. un montant de 50 milliards GNF est prévu pour la politique de partage de la prospérité, à travers la future agence nationale d’inclusion économique et sociale, qui est un engagement majeur du Premier ministre dans sa déclaration de politique générale, pour lutter contre la pauvreté en Guinée, notamment en procédant à des transferts monétaires au bénéfice des plus pauvres ;

4. une ponction de 15% des recettes minières, soit 517 milliards, est prévue pour être mise à la disposition des collectivités locales, à travers le nouveau Fonds de développement local ;

5. les taxes sur le tabac, l’alcool et les jeux sont augmentées de 25%.

D’autres mesures sont prises par le Premier ministre, pour dit-on imposer une gestion vertueuse des finances publiques et impulser une politique de préparation de l’avenir économique et social de la nation guinéenne.

L’entourage de Kassory confirme par ailleurs que l’actuel locataire du Plais de la Colombe est déterminé à mettre de l’ordre dans le pilotage des finances publiques guinéennes, et que des mesures encore plus ambitieuses sont en préparation pour renforcer la mobilisation et la sécurisation des recettes publiques.

Ces différentes actions donneront plus de marge de manoeuvre à la Guinée pour faire face à ses besoins de financement, estime-t-il.